Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 26 janvier 2011

Sur Nawaat, une réponse à Asdrubal : Quand les meilleurs éléments de la proto-formoisie et de la formoisie tunisienne rejoindront-ils - à égalité - ceux qui n'ont que leurs chaînes à perdre ? (500 dinars pour tous !)

J'ai posé ce commentaire sous le texte du rédacteur-éditeur du site tunisien Nawaat
sous son texte

Astrubal de Nawaat says: Bonjour Yanick,
Pardon de te le dire, mais tu ne sais rien sur moi. Ni ce que je fais en dehors de mon métier, ni ce que je gagne et encore moins ce que je fais avec mon argent. Et je ne refuse le débat avec personne, c’est juste une question de temps. J’ai/nous avons déjà beaucoup de problèmes à tout gérer sur nawaat. (Et je profite pour dire à tout ceux qui se sont proposés pour nous aider, à quel point nous leur sommes reconnaissants. Merci, cela fait vraiment chaud au coeur).
Je respecte tes opinions, mais comprend bien Yanick, je n’en suis pas encore à discuter des options économiques. Mon problème est encore en amont, c’est-à-dire politique. Etre en mesure de formuler un choix librement consenti. Ensuite, en matière économique je n’aime pas les dogmes. Je suis plutôt pragmatique. Je suis prêt à prendre tout ce qui est de nature à soulager la misère humaine.

Yanick Toutain says:
Votre texte, Asdrubal est passionnant.
Il est passionnant et il passionnera les psychosociologues de l’avenir.
J’ai écrit depuis 1993 beaucoup de textes utilisant des concepts néo-marxistes.
Ces textes ont tous comme caractéristique fondamentale de considérer votre classe sociale comme une classe.
Vous vous présentez comme tel :
Enseignant Universitaire, ancien avocat
L’avenir contraindra les sociétés humaines à admettre ce concept de “formoisie”.
En tant que membre d’une classe semi-exploitée, votre conscience, votre lucidité est obérée par les intérêts matériels.
En l’occurrence, celui de préserver le cadre socio-juridique vous permettant de justifier socialement une appropriation de ce que Marx appelait “plus-value”, ce que j’appelle “plus-value formation” dans une grille néo-marxiste. Mais qui n’est, in fine, que les fruits de la productivité ancestrale.
Car elle est la seule véritable source de la richesse.
Et non pas le capital comme le suggérait Smith, ni le travail comme le défendait Marx, ni la formation comme l’investigaient les libéraux Schultz, et Denison et le stalinien Stroumiline, ni l’innovation comme le prouvait Schumpeter, ni l’organisation.
Depuis les physiocrates qui voulaient prouver que seule la terre était source de richesse, ce sont des couches et classes sociales qui tentent de s’accaparer l’héritage de nos ancêtres. Et qui s’achètent des idéologues pour INVENTER (et non découvrir) des pseudo-théories apologétiques.
Elles sont apologétiques dans le vue de légitimer le cadre socio-juridique favorisant tel ou tel détenteur de capital – terre, machine, capital formation dé répétant, capital formation d’innovant etc…
Téméraire Mirage est comme vous Asdrubal.
Il voudrait bien en finir avec les gangsters du RCD.
Vous, vous voudriez en finir avec les gangsters de la censure.
Mais lui comme vous, vous fuyez toute sorte de véritable débat avec moi.
Et surtout avec les concepts dont je prouve le caractère opératoire.
La révolution africaine et la révolution chinoise étaient inscrites dans les thèses de 1993.
Pour une raison simple : seuls les classes sociales ayant moins que le PIB mondial n’avaient que leurs chaînes à perdre.
Le docker français, le pilote d’avion étasunien, l’ingénieur allemand ont bien plus que leurs chaînes à perdre.
Ils ont à perdre ce qu’un véritable marxisme appellerait le butin colonial.
Les miettes impérialistes volées aux Tunisiens ( PIB – 150 euros par mois) volé aux Camerounais (PIB – 50 euros par mois)
Votre problème, Asdrubal c’est l’acceptation définitive de LIMITER votre revenu consommable à 500 dinars par mois TANT que le PIB de Tunisie sera à ce niveau de 500 dinars (240 euros) par mois.
Quand vous aurez accepté cela, quand vous aurez accepté que les véritables acteurs de la Révolution Tunisienne partagent à égalité ce PIB de Tunisie, vous commencerez à comprendre ce que j’ai commencé à comprendre quand j’ai eu cette même acceptation.
L’acceptation en 1991 de comprendre que mes 8700 francs mensuels étaient égaux à plus de 4 fois le PIB moyen mondial de l’année. (129 000 milliards de Francs divisés par les 5,3 millards d’humains de l’année).
Quand vous admettrez le SALAIRE EGAL POUR TOUS, Asdrubal, vous cesserez de vous mentir sur ce qu’est ce RAMASSIS DE GANGSTER et sur leur AMI CORROMPU qu’est Slim Amamou.
Vous ferez comme je l’ai fait de vous interroger sur la DATE à laquelle la CIA lui aurait proposé de REPONDRE “OUI” à son offre de juillet 2010.
Vous commencerez alors à comprendre que vos naïvetés sur ce gouvernement proviennent de votre peur du vide, votre peur FORMOISE de ne plus contrôler la situation.
Vous passez, dans ce texte, lorsqu’on le lit attentivement, pour un immense naïf.
Comment pouvez vous imaginer que ces gangsters compradores pourraient faire autre chose que de tenter de faire du benalisme sans Ben Ali ?
Quand vous aurez renoncé à vos privilèges de capital humain, alors, alors seulement, vous accepterez cette vérité qui dérange encore le haut formois qu’est Téméraire Mirage. Une vérité dont il ne parvient toujours pas à tirer la substantifique moelle :
Téméraire Mirage :Que nous le voulions ou non, c’est l’arrière-pays qui nous a apporté la liberté, c’est les quartier pauvres de 7ay Ettadhamen et El Intilaka qui ont fait bouger la capitale pour la grande résurrection du 14 janvier !
Une vérité dont la conclusion est simple : ni vous ni personne de votre entourage ne mérite de consommer davantage que ces gens courageux de ces quartiers de 7ay Ettadhamen et El Intilaka !!!
Quand vous accepterez de réduire vos ambitions et votre train de vie au NIVEAU DU PIB MOYEN TUNISIEN, alors, alors seulement tout s’éclaircira :
VOUS COMPRENDREZ QU’IL FAUT UN GOUVERNEMENT OU LE MANEUVRE ET VOUS ETES A EGALITE, IL FAUT UN GOUVERNEMENT DE DELEGUES REVOCABLES dans lequel la femme de ménage, le paysan, l’éboueur et vous-mêmes allez lutter pour faire croitre le PIB de Tunisie jusqu’à être MULTIPLIE PAR QUATRE.
Mais en vous partageant cette croissance.
DE FACON STRICTEMENT EGALE.
Alors, alors seulement, le versant égalitariste – l’investissement démocratique sans crédit, sans banques, sans actionnaires, sans bourses, sans bureaucrates que nous préconisons vous apparaitra alors comme la seule et unique solution.
J’avais près de 40 ans lorsque j’ai compris que notre avenir d’humain ne pourrait être qu’égalitariste.
J’en avait près de 50 quand l’investissement démocratique est devenu la seule et unique conséquence programmatique possible de mes thèses en économie, sociologie (pré)psychologie..
Il y a seulement deux ans que j’ai admis que ce projet était le VRAI libéralisme…
Je ne suis pas sectaire et reste tolérant lorsque ce ne sont pas trop cyniquement leurs intérêts qui aveugles les gens.
Mais les périodes révolutionnaires doivent être mises à profit par les être humains de valeur pour des remises en cause radicales…. touchant les racines…
C’est pourquoi la non publication de mon texte sur LES OFFRES DE SLIM AMAMOU faites en juillet en direction de l’armée étasunienne n’est qu’un symptôme peut-être mineur de tentation de censure de votre part.
De la même façon que l’effacement de l’UN de mes commentaires par Téméraire Mirage peut n’être qu’un SEUL vilain corbeau qui ne fait pas l’…. automne !
Mais pour que le PRINTEMPS des PEUPLES puisse être le signe de l’avancement de ce nécessaire renversement mondial de ce barbare capitalisme, il y a nécessité de ne RIEN laisser passer.
Je ne laisse RIEN passer.
J’explique, mais je ne laisse RIEN passer.
Mes meilleures salutations libéral égalitaristes.
et dans l’attente d’une réponse/ participation au débat…


Sans attendre, voici quelle fut sa réponse

Astrubal de Nawaat says:
Bonjour Yanick,
Pardon de te le dire, mais tu ne sais rien sur moi. Ni ce que je fais en dehors de mon métier, ni ce que je gagne et encore moins ce que je fais avec mon argent. Et je ne refuse le débat avec personne, c’est juste une question de temps. J’ai/nous avons déjà beaucoup de problèmes à tout gérer sur nawaat. (Et je profite pour dire à tout ceux qui se sont proposés pour nous aider, à quel point nous leur sommes reconnaissants. Merci, cela fait vraiment chaud au coeur).
Je respecte tes opinions, mais comprend bien Yanick, je n’en suis pas encore à discuter des options économiques. Mon problème est encore en amont, c’est-à-dire politique. Etre en mesure de formuler un choix librement consenti. Ensuite, en matière économique je n’aime pas les dogmes. Je suis plutôt pragmatique. Je suis prêt à prendre tout ce qui est de nature à soulager la misère humaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire