Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 1 mai 2011

Capitalisme néo-colonial ou égalitarisme libéral

par Julie Amadis

Pour ce formois, il y a d'un côté le néo-colonialisme et de l'autre l'égalitarisme (qu'il nomme dictature).

Il n'y a donc pas de place - à ses yeux - pour un système social-démocrate !
Un système dans lequel on donne un petit peu aux pauvres et beaucoup pour la bourgeoisie et la formoisie.

Il n'y a pas non plus place pour un système stalinien. C'est-à-dire un système formois où les différences de salaires entre les diplômés et les non diplômés sont très importantes. Un système qui, par une organisation bureaucratique, permet de distribuer aux pauvres les denrées alimentaires élémentaires. Un système où toute personne défendant les plus pauvres subit les pires sévices.

Ce qu'il y a d'intéressant dans son propos, c'est qu'il est révélateur de ce que beaucoup de formois pensent tout bas. Leur inaction politique contre les capitalistes à un moment où la bourgeoisie ne s'est jamais autant attaquée à eux, montre qu'ils ne trouvent pas de solution politique qui soit favorable aux intérêts de leur classe sociale dans le contexte actuel.

QUAND LA BOURGEOISIE ESCLAVAGISTE
DEGAGE SES PANTINS FORMOIS COMPRADORE
(les SADDAM HUSSEIN, les KADHAFI et autres LAURENT GBAGBO
)

Le chômage chez les diplômés, les suppressions massives de postes de fonctionnaires; et pour l'Afrique, la décision d'en finir avec les chefs de gouvernement qui - selon les impérialistes - favorisent trop les intérêts de la formoisie nous démontre que la bourgeoisie a l'intention d'en finir avec la classe des diplômés.

Face à ces attaques, différentes réactions sont visibles actuellement. D'abord, certains ont rallié la révolution comme dans les pays Arabes. Ils ont rejoins le camp des plus pauvres pour virer les dictateurs capitalistes.
... LES FORMOIS TRAHISSENT EN MASSE
LEURS LEADERS

Mais beaucoup d'autres refusent de réagir. Pourquoi ? Parce qu'ils pensent comme Patrick Cohen.

Ils préfèrent, en fait, les impérialistes et capitalistes, plutôt que de s'allier avec les plus pauvres. Car une telle alliance ne peut aboutir qu'à un programme égalitariste.
ILS PRÉFÈRENT LES COLONIALISTES
PLUTÔT QUE LES PLUS PAUVRES !

Certes, ils pourraient penser commencer par faire la révolution avec les plus pauvres pour ensuite s'asseoir sur le cheval, trahir et créer un régime politique en leur faveur.
Mais ils considèrent sans doute que le contexte politique international ne donne plus cette possibilité.
Les inégalités sont de plus en plus flagrantes entre riches et pauvres.
De plus la classe des diplômés s'est trop mouillée avec la bourgeoisie pour pouvoir feindre auprès des plus pauvres.

La situation est alarmante : nucléaire, réchauffement climatique, pauvreté endémique.

Je tiens à faire remarquer la grossière "erreur" que fait Patrick Cohen en nommant dictature le système égalitariste. Il n'existe pas de système plus libéral. Liberté d'investir où on le souhaite, liberté de choisir son enseignant, liberté de travail.

La seule non liberté, c'est l'interdiction d'exploiter son voisin. Chacun recevra 1000 euros par mois ( plus 500 par enfant à charge) et 300 euros pour investir.
Mais pour un diplômé exploiteur, lui imposer un montant limite de revenu, c'est la dictature. Il voudrait peut être continuer d'exploiter librement les plus pauvres.

Un Patrick Cohen qui censure Yanick Toutain en le bannissant de son mur pour pouvoir l'insulter plus facilement n'est qu'un agent au service des impérialistes.



samedi 30 avril 2011

"Les gens ne quitteront pas une oppression coloniale pour se mettre sous une autre dictature ....." Les aveux compradores de Patrick Cohen : débat avec un formois collaborationniste pro-gbagbiste sur Facebook !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire