Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 31 août 2013

Belgium - France -Tunisia - Libya - Iraq: The former ambassador of France lied to custom officers : he was carrying smuggled over $ 500,000 in cash. Another thug in the giant list of the Franceàfric thugs !




a RevActu article by Yanick Toutain
It is only fates which reveal what is really France : a fake, a sham , a permanent lie.
Very sarkozyst supporter ex-ambassador of France in Iraq and Tunisia - Boris Boillon - had to "forget" to take on him his ID card so that his secret activity as a trafficker appears under projectors.
An ambassador of France making of the international traffic of ready cash?
It can surprise only the innocents
His boss Sarkozy had received the Libyan basket to become a president!
The money had travelled by the Lebanon and Switzerland!

MUAMMAR GADDAFI CALLED HIM "MY SON"
IT WAS BEFORE SARKOZY SENT A KILLER in LIBYA TO SILENCE HIS "CORRUPTING GUIDE"

It is this thug Boris Boillon who made the advertising in favour of Muammar Gaddafi - the man who financed the election of Nicolas Sarkozy in 2007.
Wikipedia: during his passage in the Grand Journal of Canal+, in November, 2010, he recognizes that the Libyan supreme guide, the Muammar Gaddafi, calls him " my son ".

The thug sarkozyst, called out accidentally on July 31st, 2013 in gare du Nord station, in Paris, transported in secret 40 times the maximal amount authorized for a journey towards Belgium.

Instead of 10 000 € it is, in cash, 350 000 € and $40 000 that he hid. (Article 464 of the Customs regulations).
But in France of 2013 this "incident" is only the smudge..... Smudge being the fact that the customs officers saw what they would not have of to see.
France, country where the article 7 on the defense of the private life became the tool of the slave fascists executioners of Africa.
France where judge Janas invents the invasion of privacy by use of the words " fascist criminal "
France where a "copy and paste" of a site of the UNO is called "invasion of privacy" of the head of the police of the troops of occupation in Ivory Coast.
Rotten France where a Court of Appeal confirms deceitful statistics (the meter of a blog having become the meter indicating the number of visitor for a single article).
Rotten France where two judges Miori and Ors of Court of Appeal of Bordeaux confirm this shockingly deceitful nonsense and they invent imaginary confessions on behalf of the one of which they invented that she would have been a co-author of the article. She who does not stop repeating that she contributed to the blog in past but for subjects having nothing to do with Ivory Coast.
Rotten France where the contributor of a blog sees itself accused of being a co-author of the totality of articles of the blog.
As if the masthead of a newspaper gave the list of the co-authors of the totality of articles of the blog.

As all the journalists of the Washington Post were going to be charged in common tomorrow for the contents of a single article - Which they would not have read moreover even!

FRANCE, A HUGE FAKE
France is a huge fake.
This status is protected at the international level: the purpose is to allow - under omerta - in Jean-Marie Bourry to protect and support putschists of December 16th, 2010, to protect and support - under omerta - Soro and Ouattara.
And France is then commanded by thugs

More a single honest Frenchman does not from now on agree to go up in the economic, political hierarchies, "scientists", "cultural" in France.

At the international level, France is not more represented than by morons devoid of intelligence and ethics and having committed (or accomplices by their silences) the worst crimes against Africa and against humanity.
The French representatives are exact representation of the fundamental difference of both terms "intelligent" and " smart ".
The dishonest guile is the unique criterion to enter to the Parliament, to the government, in the hierarchies that they are economic, industrial, " educational " or (allegedly) "scientists".
All the intelligent and honest French people - if they were not broken by the thugs and even became HOMELESS for a large number - stayed in the basis of the society.
A gigantic pool of skills is available for the revolution.

When every Holland, Sarkozy, Bourry, Boillon will be in prison, people without any (current) responsibilities will make supersonic ascents in the social hierarchies to set up an ethical and intellectually rational order.

The author of these lines saw all these thugs destroying his proposals for 30 years.
His Bizouk project - approved by the Ministry of Education - was totally destroyed: the thugs wanted to take no risk of mediatization of an enormous scandal: Thomson had stolen the money intended for the children of schools to buy them educational softwares.

+++++++++++++++++++++++++++++TEXTE EN FRANCAIS

France-Tunisie-Belgique-Libye-Irak L'ex ambassadeur de France ment aux douniers: il transportait clandestinement plus de 500 000 $ en liquide. Encore un autre voyou dans la liste géante des voyous Franceàfric !
Ce sont seulement des hasards qui dévoilent ce qu'est  réellement la France : un fake, a sham, un mensonge permanent.
Il a fallu que le très sarkozyste ex-ambassadeur de France en Irak et en Tunisie -Boris Boillon  - ait "oublié" de prendre sur lui sa carte d'identité pour que son activité secrète de trafiquant apparaisse sous les projecteurs.
Un ambassadeur de France faisant du trafic international d'argent liquide ? Cela ne peut surprendre que les naïfs.
Son patron Sarkozy avait reçu la manne libyenne pour devenir président !
L'argent était passé par le Liban et la Suisse !
C'est ce voyou Boris Boillon qui faisait la publicité en faveur de Mouammar Kadhafi - l'homme qui finança l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007.
Wikipédia: Lors de son passage dans le Grand Journal de Canal +, en novembre 20107, il reconnaît que le guide suprême libyen, Mouammar Kadhafi, l'appelle « mon fils ».

Le voyou sarkozyste, interpellé par hasard le 31 juillet 2013 en gare du Nord, à Paris, transportait clandestinement 40 fois le montant maximal autorisé pour un voyage vers la Belgique.
Au lieu de 10 000 euros ce sont, en liquide, 350 000 euros et 40 000 dollars qu'il dissimulait.
(Article 464 du Code des Douanes)

Mais dans la France de 2013 cet "incident" n'est que la bavure..... Bavure étant le fait que les douaniers ont vu ce qu'ils n'auraient pas du voir.
Une France, un pays où l'article 7 sur la défense de la vie privée est devenu l'outil des fascistes esclavagistes bourreaux de l'Afrique.
Une France où un juge Janas invente l'atteinte à la vie privée par usage des mots "criminel fasciste".
Une France où un copier coller d'un site de l'ONU est appelé "atteinte à la vie privée" du chef de la police des troupes d'occupation en Côte d'Ivoire.
Une France pourrie où une Cour d'appel confirme des statistiques mensongères (le compteur d'un blog étant devenu le compteur indiquant le nombre de visiteur pour un seul article).
Une France pourrie où deux juges Miori et Ors de Cour d'Appel confirment ces absurdités scandaleusement mensongères et inventent des aveux imaginaires de la part de celle dont ils ont inventé qu'elle aurait été co-auteur de l'article. Elle qui ne cesse de répéter qu'elle a contribué au blog dans le passé mais pour des sujets n'ayant rien à voir avec la Côte d'Ivoire.
Une France pourri où le contributeur d'un blog se voit accusé d'être co-auteur de la totalité des articles du blog.
Comme si l'ours d'un journal donnait la liste des co-auteurs de la totalité des articles du blog.
Comme tous les journalistes du Washington Post allaient être inculpés solidairement demain pour le contenu d'un seul article - qu'ils n'auraient d'ailleurs même pas lu !
La France est une escroquerie géante.
Ce statut est protégé au niveau international : le but est de permettre - sous omerta - à des Jean-Marie Bourry de protéger et soutenir des putschistes du 16 décembre 2010, de protéger et soutenir - sous omerta - des Soro et des Ouattara.
Et la France se retrouve commandée par des voyous.

Plus un seul Français honnête n'accepte désormais de monter dans les hiérarchies économiques, politiques, "scientifiques", "culturelles" en France.
Au niveau international, la France n'est plus représentée que par des crétins dépourvus d'interlligence et d'éthique ayant commis (ou complices par leurs silences) les pires crimes contre l'Afrique et contre l'humanité.
Les représentants français sont l'exacte représentation de la différence fondamentale des deux termes "intelligent" et "smart".
La ruse malhonnête est l'unique critère pour entrer au Parlement, au gouvernement, dans les hiérarchies économiques, industrielles, "pédagogiques", "scientifiques".
Tous les Français intelligents et honnêtes - s'ils n'ont pas été cassés par les voyous et sont même devenus SDF pour un grand nombre - sont restés à la base de la société.
Un vivier gigantesque de compétence est disponible pour la révolution.
L'an

Quand tous les Hollande, Sarkozy, Bourry, Boillon seront en prison, des gens sans aucune actuelles responsabilités feront des ascensions supersoniques dans les hiérarchies sociales pour mettre en place un ordre éthique et intellectuellement rationnel.
L'auteur de ces lignes a vu tous ces voyous détruire ses propositions depuis 30 ans.
Son projet Bizouk - agréé par le ministère de l'Education nationale - fut totalement détruit : les voyous ne voulurent prendre aucun risque de médiatisation d'un scandale énorme : Thomson avait volé l'argent destiné aux enfants de écoles afin de leur acheter des logiciels pédagogiques.



460000 $ en euros et 40000 $

mardi 27 août 2013

Pourquoi les escrocs du CERN sont des censeurs fascistes incapables de débattre avec les partisans de Newton

parYanick Toutain


La totalité de l'édifice pseudo-conceptuel connu sous le nom de relativité restreinte et fabriquée par les charlatans Poincaré-Einstein-Mach-Lorentz & C° est une suite d'élucubrations visant à nier l'objectivité du réel. Ils ont jeté par-dessus bord le socle de la science de Newton. Sans jamais l'avouer. Pour que le secret de cette escroquerie soit gardé, il est nécessaire pour les enseignants du monde entier de passer sous silence le livre extraordinaire écrit par le jeune Newton à l'âge de 23 ans : De Gravitatione. Dans ce livre, le concept de "lieux" balayait toutes prétentions ultérieures des partisans avoués ou secrets du minable Descartes. 

Les fondements à partir desquels il faut démontrer cette science sont soit les définitions de certains mots, soit les axiomes et postulats que nul ne peut refuser. Je vais les exposer sur le champ.
Fundamenta ex quibus haec scientia demonstranda est sunt vel definitiones vocum quarundam ; vel axiomata et postulata a nemine non concedenda. Et hæc e vestigio tradam.
==
Définitions
Les noms de quantité, de durée et d'espace sont trop connus pour pouvoir être définis pas d'aitres mots.
Definitiones
Nomina quantitatis, durationis et spatij notiora sunt quàm ut per alias voces definiri possint.

-
Définition 1: Le lieu est la partie de l'espace qu'une chose remplit exactement.
Def: 1. Locus est spatij pars quam res adæquatè implet.a
--
Définition 2 : Le corps est ce qui remplit le lieu.
Def: 2. Corpus est id quod locum impleta
--
Définition 3 : Le repos est la persistance en un même lieu.
Def: 3. Quies est in eodem loco permansio
---
Définition 4 : Le mouvement est le changement de lieu.
Def: 4. Motus est loci mutatiob
--
A noter : j'ai dit que "le corps remplit le lieu" pour signifier qu'étant impénétrable il le remplit de telle manière qu'il en exclut entièrement d'autres choses de même genre ou d'autres corps. On pourrait dire aussi d'un lieu qu'il est une partie de l'espace dans laquelle une chose se trouve exactement, mais comme on ne considère ici que des corps et non des choses pénétrables, j'ai préféré définir le lieu comme la partie de l'espace qu'une chose remplit.

Nota. Dixi corpus implere locuma, hoc est ita saturare <2> ut res alias ejusdem generis sive alia corpora penitus excludat, tanquam ens impenetrabile. Potuit autem locus dici pars spatij cui res adæquatè inest, sed cùm hic corpora tantùm et non res penetrabiles spectantur, malui definire esse spatij partem quam res implet.

Texte en français Traduction Marie Françoise Biarnais Les Belles Lettres 1985

et aussi



The terms quantity, duration, and space are too well known to be susceptible of definition by other words.
Def. 1. Place is a part of space which something fills evenly.
Def. 2. Body is that which fills place.
Def. 3. Rest is remaining in the same place.
Def. 4. Motion is change of place. (Hall, A. R. and N.B. Hall, eds., Unpublished Scientific Papers of Isaac Newton, Cambridge University Press, 1962, 122)

Chaque corps se déplaçant d'un lieu objectif à un autre lieu objectif, cela fondait une gnoséologie totalement matérialiste : la connaissance des déplacements relatifs (d'un endroit relatif à un autre endroit relatif) était subordonnée à une translation sans observateur nécessaire.
De ce point de vue,, Isaac Newton était bel et bien le père conceptuel de Lénine dans son Materialisme et empiriocriticisme. Les escrocs relativistes censurent - de facto - cet ouvrage de Newton : que les élèves en prennent connaissance avant que la pathologie consumériste ne les ait transformé en crétins avident de diplômes, de fric et de confort proto-bourgeois et l'imposture s'écroulera d'elle-même: Les étudiants conserveront les 4 premières thèses du De Gravitatione comme socle de leur savoir. Plus jamais ces étudiants n'accepteront de considérer l'inertie comme autre chose qu'un mouvement rectiligne objectif dans le vide. Plus jamais ces étudiants ne croiront à cette ânerie des "températures absolues" basées sur (la moyenne des carrés) des pseudo-vitesses relatives. Plus jamais ces étudianets ne prendront au sérieux ces abrutis qui rédigent des livres et enseignent en avançant l'idée qu'on puisse considérer que le Soleil tourne autour de la Terre ou que la Terre tourne autour de la Lune. Plus jamais ces étudiants n'accepteront le "libre choix du référentiel" : une bêtise masquant hypocritement le fait que Einstein en est intellectuellement resté à Ptolemée !
Le pire, c'est que le SOCLE des PRINCIPIA - les Scholies - tous ces escrocs parviennent à passer sous silence le fait qu'il contredit absolument la totalité du prétendu savoir qu'ils vont distiller à leurs malheureuses victimes !

La révolution mondiale va faire un grand ménage !


JEUDI 8 AVRIL 2010


Why the swindlers of CERN are fascist censors unable to debate with Newton's partisans

an article by Yanick Toutain

The whole pseudo-conceptual edifice known as the "special relativity" and manufactured by swindlers Poincaré-Einstein-Mach-Lorentz and C ° is a result of wishful thinking aiming to deny the objectivity of reality. They threw overboard the foundation of the science of Newton. Never admit it.
With the project to maintain secrecy on this scam, it is necessary for teachers around the world to remain silent on  the extraordinary book written by the young Newton at the age of 23 years: De Gravitatione.
In this book, the concept of "places" swept all further claims  of Descartes's (public or secret) supporters.

The terms quantityduration, and space are too well known to be susceptible of definition by other words.
Def. 1. Place is a part of space which something fills evenly.
Def. 2. Body is that which fills place.
Def. 3. Rest is remaining in the same place.
Def. 4. Motion is change of place. 
Every body moving from one place to another objective place, it found a totally materialistic gnoseology.
{NB Gnoseology is a part of philosophy. Its object is to determine WHAT we can know. And Iuse the concept of epistemology only to describe the History of a discovery}
:The knowledge of the relative displacements (form a relative location to another relative location) was subject to a translation without observer necessary.
From this point of view, Isaac Newton was indeed the conceptual father of Lenin in his "Materialism and empiriocriticism".
Relativistic crooks are censoring  - de facto - this Newron's book : If the students became aware before they being affected by consumerist pathology, before they have turned into morons eager of diplomas, eager of money and of proto-bourgeois comfort and deceit will crumble to itself: Students will retain the first four theses of the De Gravitatione as the basis of their knowledge.

Nevermore these students will accept to consider inertia as anything other than a straight movement in the empty space.
Nevermore these students will believe this nonsense "absolute temperature" based on (mean square) of relative pseudo-velocities.
Nevermore these students will not take seriously these morons who write books and teach in advancing the idea that we can consider that the Sun revolves around the Earth or that the Earth revolves around the Moon.
Nevermore these studeJnts will accept "free choice of reference": a stupidity masking hypocritically that Einstein is intellectually remained on at the pseudo "knowledge" of Ptolemy!



The worst thing is that the BASE of the PRINCIPIA - the Scholia - all these scammers are able to ignore the fact that it absolutely contradicts the entire claimed "knowledge" that they will distill their hapless victims!

The world revolution will make a great household!



JEUDI 8 AVRIL 2010

dimanche 25 août 2013

Tunisie: L'impérialisme esclavagiste ayant usé ses pantins Ettakatolistes doit maintenant envoyer la 2° vague de collabos tunisiens sur le front !

Mustapha Ben Jaafar présidant une séance de l'Assemblée constituante.
par Yanick Toutain

Pour comprendre la situation dans la Tunisie de 2013, il est nécessaire de voir les classes sociales supplémentaires que Marx ne voyait pas. Il faut comprendre le rôle joué par la formoisie et la proto-formoisie compradores tunisiennes.
Les formois tunisiens consommant plus que le PIB moyen mondial. Et les proto-formois compradores consommant plus que 250 euros par mois, plus que le PIB moyen tunisien.
Il faut aussi intégrer la disparition prochaine des strates des Parasites et des Répétants.
On voit commencer à s'affirmer de plus en plus, dans les révolisations du Nord de l'Afrique et de Turquie la strate des Innovatings. Elle est destinée à prendre le leadership de toute l'Humanité.
La première grille est le néomarxisme. Et la seconde - le postmarxisme - est un dépassement dialectique de la première.

Walid SFAR écrivait justement (le 8 mars 2013)

"Mustapha Ben Jaafar, la figure de proue du feu « Ettakatol » (...) a donné une légitimité sur la scène politique à un parti intégriste, sanguinaire et fasciste. Il a fermé l’œil, lui président de l’autorité suprême en Tunisie après les élections, sur les violations du système républicain et civil dont il dit à tous ceux qui veulent l’entendre qu’il en est le garant. "

Ettakatol est en effet l'une des charnières entre les 3 agences de l'impérialisme esclavagiste.
Le Forum démocratique pour le travail et les libertés (التكتل الديمقراطي من أجل العمل والحريات ou at-Takattul ad-Dīmuqrāṭī min ajl il-‘Amal wal-Ḥurriyyāt) ou FDTL, transcrit et mieux connu sous le nom de Ettakatol, est un parti politique social-démocratetunisien fondé le 9 avril 1994 et reconnu le 25 octobre 2002. Il est dirigé par son fondateur et secrétaire général, le médecin et radiologue Mustapha Ben Jaafar.
Le parti est membre de l'Internationale socialiste en tant qu'observateur (vu qu'il n'a pas payé ses cotisations1) et ce jusqu'au 30 août 2012, date à laquelle il est élu membre permanent, disposant ainsi du droit à la parole et au vote2.
Mustapha Ben Jaafar
مصطفى بن جعفر

Mustapha Ben Jaafar présidant une séance de l'Assemblée constituante.
Les bourreaux semi-esclavagistes* (de France et d'ailleurs) qui refusent aux Tunisiens le #SMICenAfrique depuis la prétendue indépendance ont en effet trois agences principales.
L'armée compradore, les électoralistes et les islamofascistes.

Après la chute de leur pseudo-Etat compradore par le début de la CASSURE INTERNE de leur ARMEE COMPRADORE - la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011 - les Franceàfricains esclavagistes se sont dépéchés de demander à Al Thani qu'il finance la victoire aux élections de Ennahda en Tunisie (et des Frères Musulmans en Egypte)
Le prétexte était de "protéger" du salafisme saoudien ces pays.
La vérité étant de maintenir l'oppression et la spoliation du peuple tunisien.
Mais il a fallu qu'une partie des électoralistes poussent le bouchon jusqu'à se compromettre avec les islamofascistes.
On voit actuellement, depuis deux mois, la même forfaiture en cours : les électoralistes formois de l'UGTT en sont arrivés à leur tour à NEGOCIER avec les BIGOTS MENTEURS.

Ennahda : Bigots et menteurs !

En effet, le fonds de commerce de ces bigots - l'islam - devrait les transformer en ENNEMIS DU CAPITALISME - en tant qu'ennemis de la RIBA.
Mais de la même façon que les Frères Musulmans furent invités aux USA par le président des USA, de la même façon qu'Al Husseini le grand mufti de Jérusalem était devenu mercenaire de l'Etat capitaliste nazi , au service de Hitler, de la même façon Ennahada était devenu le PREMIER PROTECTEUR des INTERETS DES ESCLAVAGISTES en Tunisie.

DEUX ASSASSINATS DECLENCHENT
 LA 2° REVOLUTION TUNISIENNE


Seulement, la 2° REVOLUTION TUNISIENNE de 2013 montre l'usure des Ben Jaafar et des Ettakatolistes..... Il faut donc en GRILLER d'autres pour EMPECHER LE PEUPLE de prendre le pouvoir.
C'est donc le SALE BOULOT que les ELECTORALISTES DROITIERS absents du Bardo et PRESENTS au Bardo sont occupés à faire.
Ils profitent de ce que la formoisie et la proto-formoisie compradores éduquées ne se décident toujours pas à appeler le peuple à former des groupes de 25 et à désigner des délégués de base vers un gouvernement formé de délégués nationaux révocables.
Il n'y a pourtant aucune autre solution !!!

Yanick Toutain


LIRE : Super-BenJaafar l’Entremetteuse de la Révolution : Walid SFAR



compléments

esclavagiste : un écart de 1 à 20 entre le SMIC de France et les salaires Bolloré SOCAPALM à Kienké au Cameroun 2008 permet la caractérisation d'ESCLAVES pour ces travailleurs.
Le PIB de 250 € (500 dinars ) dans la Tunisie pouvant être considéré comme la charnière (1 à 4 serait le niveau séparant le statut de semi-esclave du statut d'esclave)
Il faut noter que l'esclave de 1850 aux USA pouvait avoir une consommation inférieure de 50% de la consommation d'un manoeuvre de New-York.
L'esclave de Bolloré reçoit un salaire payé par le barbare MOINS DE 5% du SMIC de France. Et les syndicalistes SOCAPALM ..... des menaces de mort en réclamant quelques euros de plus PAR MOIS !!!

WIKIPEDIA sur Ettakatol : Deuxième congrès[]

Le deuxième congrès du parti se tient du 5 au 7 juillet 2013. Plusieurs personnalités, essentiellement des représentants de partis socialistes, sont invitées à y assister23 :

Tunisia: slavery imperialism who wear and teared his Ettakatolists puppets must now send the 2nd wave of Tunisian quislings on the front!

MustaphafBenJaafarANC2011.jpg

an article by Yanick Toutain


To understand the situation in Tunisia in 2013, it is necessary to see additional classes that Marx did not see. It is necessary to understand the role played by formoisie and proto-formoisie comprador Tunisian.
The Tunisian formois consuming more than the world average GDP. And Tunisian proto-formois comprador consuming more than 250 euros per month, more than the average Tunisian GDP.
It should also incorporate the demise of the strata of Parasites and Repeatings.
We see begin to assert themselves more in the revolisations in North of Africa and Turkey the stratum of Innovatings. It is intended to take the leadership of all mankind.
The first grid is the neomarxism. And the second - the postmarxism - is a dialectical transcendence of the first.

Mustapha Ben Jafar
مصطفى بن جعفر
President of the Constituent Assembly


Walid SFAR just wrote (March 8, 2013)
"Mustapha Ben Jaafar, the figurehead of late " Ettakatol "(...) gave legitimacy to the political scene in a fundamentalist party, bloodthirsty fascist. He closed his eyes, he president of the supreme authority Tunisia after the elections, on violations of civil republican system and he told all those who want to hear that he is the guarantor. "
Ettakatol is indeed one of the hinges between the three agencies of imperialism slavery.

The Democratic Forum for Labour and Liberties (Arabicالتكتل الديمقراطي من أجل العمل والحريات‎at-Takattul ad-Dīmuqrāṭī min ajl il-‘Amal wal-Ḥurriyyāt ; FrenchEttakatol – Forum démocratique pour le travail et les libertés), also referred to as Ettakatol or by its French acronym FDTL, is a social democratic political party in Tunisia. It was founded on 9 April 1994 and officially recognized on 25 October 2002. Its founder and Secretary-General is the radiologist Mustapha Ben Jafar.[7] wikipedia

The semi-slavery* executioners (France and elsewhere) that refuse to pay the  # SMICenAfrique for Tunisians since the alleged independence have indeed three main agencies.
The comprador militaries, the electoralists and the islamofascists.

After the fall of their comprador pseudo-State by the beginning of the INTERNAL FRACTURE in their comprador ARMY - the fall of Ben Ali on January 14, 2011 - slavery Franceàfricains  hurried to ask Al Thani that he finances the election victory Ennahda in Tunisia (and the Muslim Brotherhood in Egypt)
The pretext was to "protect" these countries from the Saudi Salafism
The truth was to maintain oppression and spoliation of the Tunisian people.
But a big part of electoralists went too far compromising themselves with Islamofascists.
We now see the last two months, the same felony in progress: formois electoralists of the UGTT have come to turn to NEGOTIATE with bigots LIARS.

Ennahda: Bigots and liars!


Indeed, the business of these bigots - Islam - should turn them into ENEMIES OF CAPITALISM - as enemies of the RIBA.
But in the same way that the Muslim Brotherhood were invited to the USA by the U.S. president, the same way that Al Husseini the Grand Mufti of Jerusalem had become mercenary of the Nazi capitalist State, serving Hitler.... in the same how Ennahada became the FIRST GUARD INTERESTS OF SLAVERY of Tunisia.

TWO MURDERS RISE TO THE REVOLUTION 2 TUNISIA


Only the 2nd TUNISIA REVOLUTION 2013 shows wear Ben Jaafar and Ettakatolistes ..... They need to wear others to PREVENT THE PEOPLE to take power.

So then the electoralists (absent or present in Bardo) are now busy doing the DIRTY WORK
They take advantage of what the educated formoisie and what the educated proto- formoisie comprador still does decide to call the people to form groups of 25 and to choose delegates to build a government composed of revocable national  delegates.
Yet there is no other solution!

Yanick Toutain


READ : Super-BenJaafar l’Entremetteuse de la Révolution : Walid SFAR


supplements

Slavery: a gap of 1 to 20 between the minimum wage and salaries of France to Kienké SOCAPALM Bolloré in Cameroon in 2008 allows the characterization of SLAVES for these workers.
GDP of € 250 (500 dinars) in Tunisia can be considered as the hinge (1-4 would be the level separating the semi-slave status of slave status)
Note that the slave in 1850 in the U.S. could have a consumption 50% lower of the consumption of a laborer in New York.

The Bolloré slave receives a salary paid by the barbarian LESS THAN 5% of the minimum wage in France. And trade unionists of SOCAPALM ..... death threats when they claim a few more euros PER MONTH!

samedi 24 août 2013

Every activist struggling for the world revolution must read and critic that article "SYRIA: The life and work of (...) Omar Aziz, and his impact on self-organization in the Syrian revolution By Leila Shrooms for Tahrir-ICN

Photo from: Yallasouriya
I have wait a long time for that kind of text. I dont wait to have a translation. I call every activist to analyse it and to produce critics.
Critics about the 
Leila Shrooms's text and critics about Omar Aziz's program.
It is the best way to find the best solution for Syria, Egypt, Tunisia, Bahrein, Algeria, Marocco, Turkey, Togo, Burkina Faso, Mali, Cameroon, Ivory Coast, Senegal, Guinée, Congo etc etc.....
Than you Leila Shrooms
Yanick Toutain
PS After much thought, I removed the title the word "anarchist" to describe Omar Aziz. I still do not understand why Shroom Leila did not write the "Luxemburgist Omar Aziz" From what I have read the reference seems to be the vision of Rosa Luxemburg rather than Kropotkin! So I can not endorse in my title this MY STRANGE CHARACTERIZATION.
PS Après longues réflexions, j'ai retiré du titre l'adjectif "anarchiste" pour décrire Omar Aziz. Je ne comprends toujours pas pourquoi Leila Shroom n'a pas écrit le "LUXEMBOURGISTE Omar Aziz
"
De ce que j'ai lu sa référence semble être la vision de Rosa Luxembourg plutôt que celle de Kropotkine !
Je ne peux donc pas dans MON titre cautionner cette ETRANGE CARACTERISATION.

SYRIA: The life and work of anarchist Omar Aziz, and his impact on self-organization in the Syrian revolution by Leila Shrooms for Tahrir-ICN  Posted by 

If there is NO TRANSLATION INTO FRENCH of that text I will use Google Translation to help me then I will publish it on my blog RevActuThen I will able to do what I am waiting for since I heard the announce of the NAME of OMAR AZIZ and the announce of his DEATH
2 days ago I have translated into french the text of Budour Hassan.
JEUDI 22 AOÛT 2013
Omar Aziz: "Repose en victorieux" (traduction en français du texte de Budour Hassan)
http://revolisationactu.blogspot.fr/2013/08/omar-aziz-repose-en-victorieux.html
It is my answer Assad or SNC !
We shall now who is guilty. But our FIRST answer is to call the people, THE HUMANS (Omar WOULD SAY) the EARTHLINGS : GROUP BY 25, CHOOSE YOUR BASIS DELEGATE, then he/she will group by 25 for a COUNCIL DELEGATE, a DEPUTY DELEGATE, a NATIONAL DELEGATE, an INTERNATIONAL DELEGATE , A WORLD DELEGATE FOR REVOCABLE WORLD GOVERNMENT !
The Earth Is Our Homeland
We'll WIN !
cf
http://revolisationactu.blogspot.fr/2013/08/bankocracy-heart-of-stratum-of.html
MARDI 20 AOÛT 2013Bankocracy the heart of the stratum of Parasites on the offensive against the Egyptian revolution. It handles Morsi El-Sisi and El-Baradei (strata struggle and postmarxism)
http://revolisationactu.blogspot.fr/2013/08/ni-morsi-ni-al-sisi-ni-baradei-gvtduppl.html
DIMANCHE 18 AOÛT 2013
Ni Morsi ni Al-Sisi ni Baradei !!! #GVTduPPL #1pour25 #Déléguédebase Un commentaire censuré hier par le journal Al Ahram en réponse à l'article de Wagdi Sabète "La démocratie, expression de la souveraineté d'un peuple"
http://revolisationactu.blogspot.fr/2013/08/epistemologie-partir-de-reflexions-sur.html
LUNDI 19 AOÛT 2013
Epistémologie à partir de réflexions sur Malcolm X, Martin Luther King, la proto-formoisie en Egypte et la question de la violence

No, Edwy Plenel, the Washington Post of 1975 did not have the same lawyer than Pinochet and was not campaigning to present the coup in Chile as a legal act. Mediapart does it for Ouattara !

by Yanick Toutain
To understand how Mediapart e-newspaper works just imagine the Washington Post in 1975 led by a former leader of the Trotskyist SWP and have the same lawyer that General Pinochet.
The coup in Chile would be presented as legal and comments defending Salvador Allende frequently censored!
I would have been sentenced by a U.S. court for "violation of privacy" of a secret agent of the CIA (working for the UN and chief of the Fascist police in Chile).
I would have been condemned because I have done a copy and paste from his official CV on the website of the UN, because I would have given a link to the official photo of the UN and because I would have written "Criminal fascist ".
A U.S. judge had ordered me to delete the name of the agent, nationality, date of birth, and his official CV UN.
And the Washington Post regularly wipe my comments in protest.
It is only in France that such nonsense could exist!
This is why Google supports me leaving the online article (on my site RevActu on blogspot) sentenced three times.
That is why the video presenting the same facts is still on YouTube with a more explicit title!
Google supports freedom of expression against the fascist executioners of Africa.
While Edwy Plenel destroys it regularly
a copy of this text is inside a comment on Mediapart. Not censured actually.
Pour comprendre comment fonctionne le journal Mediapart il suffit d'imaginer le Washington Post de 1975 dirigé par un ex-leader trotskyste du SWP et qui aurait le même avocat que le général Pinochet.
Le coup d'Etat au Chili serait présenté comme légal et les défenseurs de Salvador Allende censurés fréquemment !
J'aurais été condamné par un tribunal US pour atteinte à la vie privée d'un barbouze de la CIA (travaillant pour l'ONU et chef de la police fasciste au Chili).
J'aurais été condamné parce que j'aurais fait un copier coller de son CV officiel sur le site de l'ONU, parce que j'aurais donné un lien vers sa photo officielle de l'ONU et parce que j'aurais écrit "criminel fasciste".
Un juge US m'aurait ordonné d'effacer le nom de l'agent, sa nationalité, sa date de naissance, et son CV officiel de l'ONU.
Et le Washington Post effacerait régulièrement mes commentaires de protestation.
Il n'y a qu'en France qu'une pareille absurdité puisse exister !
C'est la raison pour laquelle Google me soutient en laissant en ligne l'article (sur mon site RevActu sur blogspot) condamné trois fois de suite.
C'est la raison pour laquelle la vidéo présentant les même faits et toujours restée en ligne sur YouTube avec un titre encore plus explicite !
Google soutient la liberté d'expression contre les fascistes bourreaux de l'Afrique.
Pendant que Edwy Plenel la détruit régulièrement

vendredi 23 août 2013

Sur Mediapart Un commentaire censuré ! Je proteste en RE-PUBLIANT le commentaire censuré par les voyous de la FranceàFric !

Pendant que dans ma ville Valls envoie des enfants dormir sur les trottoirs - pour le motif qu'ils sont nés Roumains,(Marchés boursiers fous et Valls qui envoie les enfants Roms dormir sur les trottoirs du Havre), pendant que Valls déshumanise les policiers locaux en les faisant agir comme des néonazis barbares à l'égard de jeunes enfants, pendant que dans ma ville Taubira désigne comme membre de jury de recrutement de magistrat un procureur Francis Nachbar de nombreuses fois dénoncé par L'Union L'Ardennais (La scandaleuse nomination du procureur Nachbar) comme frappant en garde à vue , comme organisant des caballes, des mensonges de policiers etc etc.... Un procureur Nachbar assez protégé sous Sarkozy pour lancer une procédure bidon sur la base d'une fausse plainte en diffamation hors délai, et qui sous Taubira , ose transmettre à l'avocat Changeur les faux obtenus par sa procédure bidon et les menaces illégales de l'OPJ Gosselin.
Un procureur Nachbar dont l'avocat Changeur se vantait en juillet 2012 d'avoir ses pièces mais qui retient depuis un an et demi ces mêmes pièces pour empêcher Julie Amadis de pouvoir organiser sa défense !!!
Pendant qu'aux USA des militants (à commencer par Occupy Dallas) commencent à faire circuler MON ARTICLE du 2 janvier 2011 contre Jean-Marie Bourry - que des juges voyous fascistes et menteurs ont condamné pour une prétendue et inventée ATTEINTE A LA VIE PRIVEE (Cette atteinte consistant en un copier coller du SITE OFFICIEL DE L'ONU et dans les mots "criminel fasciste" concernant le COUP d'ETAT DU 16 DECEMBRE 2010 qui fit 10 MORTS parmi les policiers qui défendaient LEUR président Laurent Gbagbo.....
UN ARTICLE QUE GOOGLE-BLOGSPOT REFUSE DE CENSURER MALGRE LES TROIS JUGEMENTS VOYOUS DU TGI ANGOULEME ET DE LA COUR D'APPEL DE BORDEAUX !!!
Pendant que des juges voyous menteurs fascistes ont condamnée Julie Amadis sur des PRETENDUS AVEUX (totalement imaginaires et basés sur des FAUX) qu'elle serait CO-auteur de cet article .... et ont ORGANISE LE VOL DE LA TOTALITE DE SON SALAIRE DE JUILLET (sauf à RESTITUER 483 euros soit MOINS que le montant de son loyer)
Pendant qu'une NOUVELLE OAS (#NOAS) est en train de FAIRE REGNER LA TERREUR FASCISTE dans les tribunaux de France...
Pendant que des VOYOUS FRANCEàFRIC ORGANISENT dans les JOURNAUX DE FRANCE une OMERTA TOTALE sur une CONDAMNATION A PAYER PLUS DE 40 000 euros....
Et que ces mêmes voyous ont été assez puissants pour empêcher l'UNEF du Havre de VOTER UNE MOTION DE SOUTIEN !!
Pendant que le batonnier de Bordeaux vient ajouter le MENSONGE à la TRAHISON de l'avocate Michèle Bauer (il ose écrire le CONTRAIRE de ce qu'affirmait le GREFFE de la 5° chambre à PLUSIEURS REPRISES : Me Bauer était l'AVOCATE de JULIE AMADIS le jour du procès...
Il a osé écrire le CONTRAIRE de ce qui est ECRIT DANS LE JUGEMENT de la COUR D'APPEL : UN MIS EN CAUSE NE PEUT PERDRE SON AVOCAT QU'APRES L'ARRIVEE D'UN NOUVEAU !!!.)
Pendant qu'un FASCISME LARVE à base de NSA-STASI et de leurs jumeaux occultes français..... ORGANISE LA PERPETUATION de l'ESCLAVAGE par les BANSTERS...

MEDIAPART CONTINUE SON OMERTA SCANDALEUSE pour PROTEGER OUATTARA et BOURRY !
Voici ce que je TROUVE DANS MA BOITE AUX LETTRES aujoud'hui
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
  • Dépublication d'un commentaire par Mediapart‏

contact@mediapart.fr (contact@mediapart.fr)
11:28

À : yanicktoutain@XXXXX
Image de contact@mediapart.fr




Bonjour,

Cet e-mail est une notification automatique.

Le commentaire suivant a été dépublié par la rédaction de Mediapart :
21/03/2013, 11:28 Par Pam-Gloss
en réponse au commentaire de JoëlMartin le 20/03/2013 à 23:01
Comme vous avez raison ! Les journalistes ne devraient d'ailleurs que publier des infos sur des affaires déjà jugées. Que de tracas evités ! Journalisme du siège generalisé, bien moins onéreux à financer.
Il faudrait prévoir une entorse à cette saine règle valable pour les valeureux membres des forces armées....Quand il s'agit de la défense de la sécurité des troupes d'invasion coloniale, il sera recommandé de pratiquer une presse de CONSEIL pour aider les juges à BIEN JUGER !
Et donc, pour les bolchéviques égalitaristes révolutionnaires égalitaristes panafricains néosankaristes....il faudra prévoir un règle :
Il faudra juste avant un jugement ou un appel qu'un bon journaliste prenne sur lui de fabriquer le nombre de bobards nécessaires à une saine perpétuation de l'ordre colonialiste civilisé et à une protection la meilleure de la sécurité de nos troupes en opération chez les sous-hommes africains qui s'imaginent être plus capables de compter des bulletins de vote qu'un diplômé du FMI.
Comme modèle on conseillera cet article. Paru au "bon" moment et avec un titre totalement mensonger ..... il est parfait !
Il commence par un GROS MENSONGE : l'auteur de l'article écrit DEUX BLOGUEURS quand il est patent que l'article incriminé est le fait d'une seuil personnne (moi qui l'ai signé et dont ont voit la SIGNATURE EN BAS DE L'ARTICLE : publié par .....) et que  l'imputation dans cette affaire d'une deuxième personne est un mensonge du début à la fin..... et le journaliste franceàfric Ismaël Karroum le sait parfaitement ! Mais il fait son sale boulot de petit larbin menteur qui prépare le terrain aux fascistes franceàfric !!!

Je lui ai parlé 22 minutes au téléphone.....L'entretien s'est terminé par une quasi-engueulade de sa part..... le fait que je ne prenais pas en compte la sécurité des troupes en opération (moi je les appelle envahisseurs et TROUPES D'OCCUPATION FASCISTE..... mais pas le petit franceàfricain larbin des troupes coloniales qu'est le pisse-copie franceàfric Ismaël Karroum...)
Au fait .... LARBIN..... la LCR, je l'ai quittée en 1982..... et je l'ai dit très clairement au téléphone..... ET LES BANDES DE SURVEILLANCE QUE NOUS RECUPERERONS DANS LES LOCAUX DE LA DGSE MONTRERONT QUE JE NE POUVAIS PAS AVOIR DIT
«ça fait quarante ans que je milite à l'ex-LCR [Ligue communiste révolutionnaire, NDLR].
SURTOUT QUE..... LA LCR.... ELLE N'EXISTE MEME PLUS !!!!
Sot comme un journaliste de la Charente Libre !!!
Là-bas ils ne savent même pas que le NPA a pris l'héritage !!!
A moins qu'il existe une section Angoulême de la LCR..... section à laquelle j'aurais appartenu secrètement depuis ..... 1982.... !!!

MAIS IL EST VRAI QUE LES PISSE-COPIE LARBINS DE L'ARMEE FRANCAISE S'ASSOIENT AUTANT SUR LA VERITE QUE LE JUGE JANAS D'ANGOULEME !!!
Quant au copier coller d'un site de l'ONUCI on se demande combien de neurones peuvent être en fonctionnement pour condamner cela !!!
Il y a dix autre mensonges dans ce texte...(TOUT ce qui concerne la présence du fasciste Bourry en Côte d'Ivoire et de VRAIE MISSION de l'ONUCI est un ramassis de bobards colonialistes !!! Et ne comptez pas sur le larbin de la Charente Libre pour signaler que le 29 décembre 4 jours avant l'article ses amis ONUCI ont tiré sur des civils désarmés à Abidjan)..  Le larbin pisse-copie, il est bon pour une médaille du meilleur "ami de l'armée franceàfric !
Il aurait du être envoyé en stage en Argentine. Cela doit lui manquer !!!
Le 11 décembre à 04h00 par Ismaël Karroum
  Jean-François Changeur, l'avocat angoumoisin, avait décidé de    saisir le tribunal de grande instance en référé. Photo archives Majid    Bouzzit Jean-François Changeur, l'avocat angoumoisin, avait décidé de saisir le tribunal de grande instance en référé. Photo archives Majid Bouzzit
Six mille euros de dommages et intérêts pour le préjudice lié à une atteinte au droit à l'image, 1 000 euros de frais de justice plus 200 euros par jour d'astreinte. Saisi en référé, le tribunal de grande instance (TGI) d'Angoulême vient de frapper un grand coup sur deux blogueurs havrais qui avaient pris pour cible Jean-Marie Bourry, ancien commissaire adjoint d'Angoulême et actuel chef de la police de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci). Les deux Havrais, Yannick Toutain et Julie Amadis, viennent de faire appel de la décision.
«On me fait passer pour un barbouze»
Le lien entre les blogueurs normands et Jean-Marie Bourry? Aucun en apparence. Ils ne se sont jamais rencontrés, ne se connaissent pas. Mais voilà. Jean-Marie Bourry est depuis 2010 responsable de la police pour l'Onuci. Il est aussi le seul Français engagé dans cette force de sécurité internationale. Un crime aux yeux de Yannick Toutain. Un jour de janvier 2011, il se fend d'un billet sur son blog, qualifie l'ancien flic angoumoisin de «fasciste»«de criminel» et assure qu'il sera «jugé par le Nuremberg de l'Afrique». Le tout agrémenté de sa photo et de sa biographie extraites du site de l'Onuci, à l'image des sites «cop watch» qui divulguent l'identité et le visage de policiers pour les identifier comme cibles.
«Je suis tombé sur ce texte complètement par hasard en tapant un jour mon nom sur Google, décrit Jean-Marie Bourry. Au départ, j'ai cru à une plaisanterie de mauvais goût. Mais ç'a continué.»
Toujours en poste en Côte d'Ivoire, Jean-Marie Bourry ne prend plus l'affaire à la légère. «Vu le contexte, on ne sait pas l'effet que peut faire ce genre de texte sur certains, dénonce-t-il. On me fait passer pour un barbouze alors que je suis engagé dans une force de paix, c'est délirant», dénonce-t-il, en s'inquiétant des répercussions sur sa famille restée en Charente.
Dès juillet, il a confié le dossier à l'avocat angoumoisin Jean-François Changeur.«On a pris contact avec les administrateurs du blog pour qu'ils retirent le texte. Nous n'avons eu aucune réponse. Nous avons écrit à Google pour que l'article soit retiré des référencements. Ils ne font rien», décrit Jean-François Changeur. Il a donc décidé de saisir le TGI en référé. «Ce genre de propos peut entraîner des dangers considérables, surtout dans un pays à risques où des actions de guérilla ont repris depuis peu», argumente Jean-François Changeur, atterré par «la violence verbale déversée sur internet».
«Je ne renierai pas quarante ans d'engagement»
Fin septembre, Mickaël Janas, le président du TGI, a jugé en faveur de l'ancien policier angoumoisin et a condamné Yannick Toutain et Julie Amadis qui n'avaient pas répondu aux conclusions de l'avocat charentais. Jean-Marie Bourry se félicite: «ça montre qu'on ne peut pas écrire n'importe quoi sur n'importe qui et que l'on n'est pas à l'abri des lois sous prétexte que l'on est caché derrière un ordinateur.»
Toujours installé en Normandie, Yannick Toutain, ex-enseignant, qui se présente comme musicien et chercheur en pédagogie, s'est vu notifier le jugement il y a quinze jours. Il a tout de suite dégainé sur internet et ne compte pas baisser pavillon si facilement: «ça fait quarante ans que je milite à l'ex-LCR [Ligue communiste révolutionnaire, NDLR]. J'ai toujours considéré qu'un militaire français en Afrique était un fasciste. Je ne renierai pas quarante ans d'engagement et de militantisme à cause d'un juge qui se croit tout puissant.» Et de dénoncer la condamnation dont il vient d'écoper: «C'est une mascarade qui remet en cause la liberté d'expression et la liberté de la presse», dénonce-t-il. Il a fait appel. La procédure pourrait être encore longue.


Le motif de cette dépublication peut-être par exemple, l'édition d'un commentaire en double, ou d'un commentaire vide par erreur.

Cela peut-être lié aussi au non respect de notre charte de participation que vous pouvez retrouver ici : http://www.mediapart.fr/charte-editoriale

Cordialement.

L'Équipe de Mediapart

jeudi 22 août 2013

Omar Aziz: "Repose en victorieux" (traduction en français du texte de Budour Hassan)

Omar Aziz dit un jour:
«Nous avons fait mieux que les travailleurs
 de la Commune de Paris.
Ils ont résisté pendant 70 jours
et nous, nous tenons depuis un an et demi" (Budour Hassan)

Malgré mes demandes multiples, je n'ai pu obtenir de version anglaise ou française du texte de Omar Aziz mentionné dans cet article (Le document de Omar Aziz sur les conseils locaux ) . Une cousine tunisienne est donc occupée à traduire depuis l'arabe vers le français cet article dont il semble que - au moins certains passages- aient pu avoir été originellement dans une autre langue que l'arabe.
La répression annoncée des comités populaires égyptiens par les voyous de l'armée égyptienne rend encore plus nécessaire la diffusion et l'étude des textes de Omar Aziz.
C'est donc sans attendre sa réaction que je prends l'initiative de re-publier cette mauvaise traduction de l'article de .
Elle sera suivie - dès que la cousine de Tunisie aura fini - de la publication de sa traduction du texte de Omar Aziz lui-même.
Je pourrai alors comparer le plan de Omar Aziz à celui que nous agitons depuis 2004 avec Julie Amadis sous le terme de #DGR délégation générale révocable. Dont la principale caractéristique consiste en des groupes de base de 25 personnes choisissant librement un délégué de base. Et donc des comités formés de délégués de base choisissant à leur tour les délégués de conseil.
Je ne connais toujours pas de façon fiable l'opinion de Omar Aziz sur les AG, les assemblées générales et la manipulation qu'y pratique la formoisie et la proto-formoisie (compradore, chômeuse ou étudiante)
Il y a, en effet, urgence à construire des #GVTduPPL, des gouvernements du peuple partout sur Terre. A l'approche de #2008again, à l'approche d'une crise économique pire encore que celle de 2008, il est urgent que les peuples chassent les voyous qui les surveillent # NSA #STASI avec des méthodes fascistes dont l'ampleur fait passer les polices fascistes de Hitler, Staline, Mussolini and Co pour de gentils dilettantes.
Nous apprenions hier que c'était l'espionnage potentiel de 75% des communications téléphoniques aux USA que le voyou mercenaire de la bancocratie Obama avait organisé.
Le même jour où la juge voyou condamnait Bradley Manning à une peine qu'elle EFFECTUERA ELLE-MÊME en représailles : 35 ANS DE PRISON.

La Terre est Notre Patrie
Nous vaincrons !



Omar Aziz:Repose en victorieux (Rest in Power)



La publication du texte
Le 17 Février 2013, les Comités locaux de coordination de la révolution syrienne ont rapporté que Omar Aziz, éminent intellectuel syrien, économiste, et de longue date dissident anarchiste, est mort d'une crise cardiaque à la prison centrale d'Adra. Détenu au secret par le renseignement de la Force aérienne depuis le 20 Novembre 2012, le grand et  - même malade - chaleureux coeur d'Omar Aziz ne pouvait pas supporter près de trois mois de détention dans les cachots infâmes du régime Assad. Les rapports de son décès sont apparus sur le deuxième anniversaire de la manifestation du marché Hariqa , lorsque 1.500 Syriens se sont engagés pour la première fois de ne pas être humilié en plein cœur du Vieux Damas. Aziz laisse derrière lui un riche héritage important de  contributions révolutionnaires intellectuelles, sociales et politiques ainsi qu'une révolution inachevée et un pays ayant un besoin désespéré de gens comme lui.
"Liberté pour Omar Aziz", à une manifestation pour prisonnier palestinien Samer Issawi le 6 février à Jérusalem
"Liberté pour Omar Aziz" à une manifestation pour prisonnier palestinien Samer Issawi le 6 février à Jérusalem
Omar Aziz ne portait pas de masque de vendetta, et il n'a pas formé des groupes de Black Block. Il n'était pas obsédé par le fait de donner des interviews à la presse, et il n'a pas fait les gros titres des médias lors de son arrestation.
Il n'était pas un fils de la génération Facebook, mais à l'âge de 63 ans, son enthousiasme, sa motivation et son énergie digne d'un film de Robin des Bois n'ont été égalée par aucun de vingt et quelques autres sur scène avec lui.
À une époque où de nombreux militants ont été contraints de fuir, il a choisi de renoncer à sa sécurité aux Etats-Unis et retourner en Syrie pour participer à l'insurrection populaire qui a balayé le pays.
À une époque où la plupart des anti-impérialistes hurlaient sur l'effondrement de l'Etat syrien et le «détournement» d'une révolution qu'ils n'ont jamais soutenu, en premier lieu, Aziz et ses camarades ont lutté inlassablement en faveur de la liberté inconditionnelle contre toutes les formes de despotisme et d'hégémonie étatique.
Alors que la plupart des intellectuels laïques et modernistes ont pris une position ambigue ou passives et ont même dénoncé les manifestants dont les cortèges commençaient à marcher à partir de mosquées, Aziz et ses camarades ont créé le premier conseil local de Barzeh, à Damas. Les conseils locaux, une idée proposée et cristallisé par Aziz à la fin de 2011, sont des associations volontaires horizontales inspirées par les écrits de Rosa Luxemburg. Cette idée a ensuite été adoptée dans la plupart des zones libérées en Syrie.
Tandis que les intellectuels arabes et occidentaux les plus gauchistes donnaient -  comme des perroquets - des conférences sur les "masses" à partir de Foucault, Marx et Sartre au sommet de leur tour d'ivoire et dans un langage prétentieux et complexe, Aziz et ses camarades à Douma, Zabadani et Harasta donnaient vie à des textes morts et essayait de les mettre en pratique sur place au milieu de la répression.
...
Né dans une famille bourgeoise de Damas dans le quartier al-Amara, le 18 Février 1949 Omar Aziz était diplômé en économie à l'Université de Grenoble en France. Il a poursuivi une carrière réussie dans les technologies de l'information en Arabie saoudite et avait bâti une vie de famille stable. Peu après l'éruption du soulèvement populaire en Syrie, cependant, il est retourné à Damas et a rejoint l'insurrection en tant qu'activiste politique et en tant qu'un intellectuel, en ajoutant le rôle d'organisateur de communauté. "Abu Kamel», comme ses amis aimaient l'appeler, a refusé de rester confiné à son domicile et près de ses livres malgré son état de santé problématique. Il a écrit et a travaillé sur les questions relatives à la libre auto-organisation locale et la transition vers la démocratie. En outre, il a constamment visité les zones déchirées par la bataille dans la campagne de Damas, distribué de l'aide aux familles déplacées, fait des listes concrètes leurs besoins, et fait en sorte que la distribution de l'aide soit gérée correctement. En tant que cinéaste syrien et ancien prisonnier politique Orwa Nyrabia a dit: «Abu Kamel a travaillé comme un homme âgé d'une vingtaine d'années."
Dans la Syrie d'Assad, où l'humanité et la libre pensée sont traités comme des crimes de terrorisme, il était prévisible que Omar Aziz soit finalement arrêté. Il a été enlevé à son domicile de Mazzeh Ouest le 20 Novembre 2012 à 16 heures. Et les annonces de sa mort ont été diffusé un jour avant son 64e anniversaire.
...
Il y a quelque chose d'une actualité tragique de la façon dont Omar Aziz prit congé de ce monde. Pour un homme qui a toujours choisi de travailler dans les coulisses et qui n'a jamais rivalisé de crédit et de gloire personnelle, sa mort ressemblait à sa vie. Il était silencieux et loin du glamour, mais il est venu tôt - trop tôt.
Omar Aziz évitait d'employer le terme «peuple» et écrivait "les humains" à la place. Son camarade Mohammad Sami al-Kayal écrit: "Il ne croyait pas dans« le peuple », ce jargon inventé par l'autorité pour maintenir son pouvoir. Il a vu des êtres humains qui vivent, prospèrent, et font jaillir leur potentiel. "Il pouvait envisager la continuation et l'incarnation d'Espinoza, des structures de Marx, et de la folie de Foucault dans les poings des habitants de Douma, les danses des jeunes de Barzeh, et dans les canons de fusil des chasseurs à Harasta.
Il dit un jour: «Nous avons fait mieux que les travailleurs de la Commune de Paris. Ils ont résisté pendant 70 jours et nous, nous tenons depuis un an et demi"
Omar Aziz a écrit à propos de l'importance d'établir des conseils locaux sur une base non-hiérarchiques et indépendants du contrôle de l'Etat, et il le fit bien longtemps avant la création de zones libérées en Syrie. Lorsque Aziz préparait son plan pour les conseils locaux, le soulèvement était encore largement pacifique, et la plupart du pays était sous le contrôle militaire du régime. À l'époque, il était bafoué et ignoré par ceux-là mêmes qui, plus tard adoptèrent son idée et s'en attribuèrent le mérite.
La vision de Omar Aziz du conseil local a été fondée sur la prémisse que les révolutions sont des événements exceptionnels où les êtres humains vivent dans deux fuseaux horaires parallèles: le temps de l'autorité et le temps de la révolution.Pour la révolution afin de sortir victorieux, il faut se libérer de la domination des autorités et s'impliquer dans tous les aspects de la vie des gens, et pas seulement dans des manifestations et de l'activisme politique.
Aziz espèrait que les conseils locaux deviendraient une alternative à l'Etat, mais il savait que leur formation dans les zones de sécurité très strictes serait plus difficile. Il a également prédit que cela prendrait du temps et des efforts pour convaincre les gens qu'ils peuvent se gouverner et de gérer leurs affaires de manière indépendante de l'État et sa bureaucratie. Aziz estimait que les conseils devraient s'employer à donner aux gens un espace d'expression collective, où chaque individu peut être impliqué politiquement dans le processus décisionnel. Pour que cela fonctionne, un réseau de solidarité et d'entraide entre les conseils locaux dans différents domaines doit être formé. En outre, le soutien logistique, matériel et psychologique pour les personnes déplacées et les familles des détenus devrait être de la responsabilité des conseils locaux, avec le soutien financier de l'opposition politique syrienne en exil.
Le document de Omar Aziz sur les conseils locaux constitue la pierre angulaire pour une auto-gouvernance indépendante dans la plupart des domaines qui se sont libérés du contrôle de régime.
...
Omar Aziz a dit à ses amis: «Si la révolution échoue, ma vie et celle de toute ma génération serait vide de sens ... tout ce que nous avons rêvé et cru en aurait été une simple illusion." Il est décédé avant d'avoir vu le triomphe de la révolution et de récolter les fruits de son œuvre magistrale. Les Syriens qui sont encore vivants doivent à Omar Aziz et aux dizaines de milliers de martyrs syriens une dette gigantesque. C'est une dette qui ne peut être payée qu'avec des larmes et des hommages de mobilisation. Rien de moins que de se battre comme un diable pour une Syrie libre suffirait.
VERSION ORIGINALE EN ANGLAIS


Omar Aziz: Rest in Power


On 17 February 2013, the Local Coordination Committees of the Syrian revolution reported that Omar Aziz, prominent Syrian intellectual, economist, and long-time anarchist dissident, died of a heart attack in the central Adra prison. Held incommunicado by the air force intelligence since 20 November 2012, the big and warm – albeit ailing – heart of Omar Aziz could not stand almost three months of detention inside the infamous dungeons of the Assad regime. The reports of his passing emerged on the second anniversary of the Hariqa market protest, when 1,500 Syrians vowed for the first time not to be humiliated in the heart of Old Damascus. Aziz leaves behind a rich, significant legacy of ground-breaking intellectual, social and political contributions as well as an unfinished revolution and a country in desperate need for people like him.
"Freedom for Omar Aziz", in a demonstration for Palestinian prisoner Samer Issawi on Feb. 6th in Jerusalem
“Freedom for Omar Aziz” in a demonstration for Palestinian prisoner Samer Issawi on Feb. 6th in Jerusalem
Omar Aziz did not wear a Vendetta mask, nor did he form black blocs. He was not obsessed with giving interviews to the press, nor did he make the headlines of mainstream media upon his arrest.
He was not a son of the Facebook generation, but at the age of 63, his enthusiasm, ambition, and swashbuckling energy were matched by none of the twenty-somethings on the scene.
At a time when many activists were forced to flee, he chose to relinquish his safety in the United States and return to Syria to participate in the popular uprising that has swept through the country.
At a time when most anti-imperialists were wailing over the collapse of the Syrian state and the  “hijacking” of a revolution they never supported in the first place, Aziz and his comrades were tirelessly striving for unconditional freedom from all forms of despotism and state hegemony.
While most secular and modernist intellectuals sat on the fence and even denounced protesters for marching from mosques, Aziz and his comrades created the first local council in Barzeh, Damascus. The local councils, an idea proposed and crystallised by Aziz at the end of 2011, are voluntary, horizontal associations inspired by the writings of Rosa Luxemburg. This idea was later adopted in most liberated areas in Syria.
While most leftist Arab and Western intellectuals robotically lecture the “masses” about Foucault, Marx and Sartre atop their ivory towers in a pretentious and complex language, Aziz and his comrades in Douma, Zabadani and Harasta gave life to the dead texts and tried to practice them on the ground amidst the crackdown.
Born into a bourgeois Damascene family in al-Amara neighbourhood on 18 February 1949, Omar Aziz majored in economics at Grenoble University in France. He went on to craft a successful career in information technology in Saudi Arabia and form a stable family life. Shortly after the eruption of the popular uprising in Syria, however, he returned to Damascus and  joined the uprising as an intellectual, political and relief-work activist, adding the role of community organiser as well. “Abu Kamel,” as his friends liked to call him, refused to remain confined to his home and books despite his troublesome health conditions. He wrote and worked on issues concerning free local self-governance and the transition to democracy. In addition, he constantly visited battle-torn areas in the Damascus countryside, distributed aid to displaced families, documented their needs, and made sure that aid distribution was managed properly. As Syrian filmmaker and ex-political prisoner Orwa Nyrabia put it: “Abu Kamel worked like a man in his twenties.”
In Assad’s Syria, where humanity and free thinking are treated like terrorism charges, it was expected that Omar Aziz would ultimately be arrested. He was kidnapped from his home in Western Mazzeh on 20 November 2012 at 4 p.m. Reports of his death circulated a day before his 64th birthday.
There is something tragically fitting about the way Omar Aziz bowed out of this world. For a man who always chose to work behind the scenes and who never vied for credit and personal glory, his death resembled his life. It was silent and far away from the glamour, but it came early – too early.
Omar Aziz avoided using the term “The people” and instead referred to people as “humans.” His comrade Mohammad Sami al-Kayal writes: “He did not believe in ‘The people,’ that jargon coined by authority to maintain its power. He saw human beings who live, thrive, and spout their potential.” He could envision the continuation and embodiment of Espinoza, the structures of Marx, and the craziness of Foucault in the fists of Douma’s residents, the dances of Barzeh’s youth, and the gun barrels of the fighters in Harasta.  He once said: “We are no less than Paris Commune workers: they resisted for 70 days and we are still going on for a year and a half.”
Omar Aziz wrote about the importance of establishing non-hierarchal grassroots local councils that are independent from state control, and he did so long before there were liberated areas in Syria. When Aziz prepared the outline for the local councils, the uprising was still overwhelmingly peaceful, and most of the country was under the military control of the regime. At the time, he was mocked and ignored by the very people who would later adopt his idea and take credit for it.
Omar Aziz’s vision of the local council was founded on the premise that revolutions are exceptional events in which human beings live in two parallel time zones: the time of authority and the time of revolution. For the revolution to emerge victorious, it must break free from the domination of the authorities and become involved in every aspect of people’s lives, not just in demonstrations and political activism.
Aziz hoped that local councils would become an alternative for the state, but he knew that forming them in areas under tight security strongholds would be tougher. He also predicted that it would take time and effort to convince people that they can govern themselves and manage their affairs independently from the state and its bureaucracy. Aziz believed that the councils should work to provide people with a space for collective expression, where each individual can be politically involved in decision-making. For that to work, a network of solidarity and mutual aid among local councils in different areas must be formed. In addition, providing logistical, material and psychological support for displaced persons and prisoners’ families should be the responsibility of the local councils with the financial support of Syria’s political opposition in exile.
Omar Aziz’s paper about local councils constitutes the cornerstone for independent self-governance in most areas that achieved liberation from regime control.
Omar Aziz told his friends: “If the revolution fails, my life and that of my whole generation would be devoid of meaning… all that we have dreamt of and believed in would have been mere illusion.” He passed away before seeing the triumph of the revolution and reaping the fruits of his majestic work.  Syrians who are still alive owe Omar Aziz and the tens of thousands of Syrian martyrs a massive debt. It is a debt that cannot be paid with tears and moving tributes. Nothing less than fighting like hell for a free Syria would suffice.