Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 30 septembre 2016

Jean-Marc Ayrault renonce à envahir le Gabon pour installer Jean Ping ! La Franceàfric se couche et reconnait Ali Bongo.

 par Yanick Toutain


REVACTU

30/9/2016

JM Ayrault à Europe1
"Il y a la Cour constitutionnelle gabonaise qui s'est prononcée, (...)  il faut une solution politique de réconciliation, et c'est ce que la France redit et répétera
 encore.(..) 
 Il est investi, il est installé,
la France a été représentée par son ambassadeur,
(...) il y a besoin que l'Union africaine,
qui a commencé à le faire,
joue son rôle pour encourager Bongo à chercher une politique de rassemblement
parce que je pense que c'est l'intérêt du Gabon
mais c'est aussi l'intérêt de toute l'Afrique.

Interview Ayrault sur Europe 1 le 29/9/2016

JM Ayrault à Science Po le 28/9
"mais maintenant, un président a été proclamé élu selon la décision de la Cour constitutionnelle. L'Union européenne avait des observateurs et on a pu constater que ce n'était pas parfait. Ce que nous encourageons à présent, c'est le dialogue politique pour la suite de l'Histoire du Gabon."

provocateur activiste #PingInvasion
"Si malgré l'insistance de l'ONU et de L'UE
il ne devait accepter ni le comptage de voix,
ni la lumière sur les arrestations,
les embastillements et les massacres sommaires et de nature criminelle du Peuple,
 le Conseil de Sécurité Onusien pourrait se résoudre
 à donner mandat à l'Armée française et/ou aux casques bleus,
de veiller à transférer Ali Bongo et plusieurs de ses phagocytes de l'Etat de droit à la CPI...

@John Mickouma

LIRE AUSSI


QUATRIÈME GUERRE CONTRE L'AFRIQUE
 INVASION GABON REPORTEE

L'invasion du Gabon n'aura pas lieu cette semaine.
Ni probablement pas ce mois-ci.
Jean-Marc Ayrault se couche !
Il rallie la position du chef du syndicat des troupes d'occupation, le fasciste Jean-Marie Le Pen. Le 31 août !

Hier, sur Europe 1, Ayrault a baissé le pavillon ! L'invasion programmée du Gabon n'aura pas lieu..... contrairement au Mali, à la Côte d'Ivoire et ce qu'ils espéraient faire au Burkina Faso en septembre dernier en y envoyant Ansardine attaquer la gendarmerie de Samorogouan.
L'invasion du Gabon pour installer Jean Ping n'est plus à l'ordre du jour.



12. Afrique - Gabon - Entretien de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, avec «Europe1» (Paris, 29/09/2016) 
(...) Q - Toute dernière question à propos d'une autre élection présidentielle, Ali Bongo qui a été investi pour un deuxième mandat. Il y a de lourds soupçons de fraude. Est-il Ali Bongo un président légitime aujourd'hui ? 
R - Il y a la Cour constitutionnelle gabonaise qui s'est prononcée, il y a eu des recours, c'est ce que nous avions recommandé ; il reste toujours un doute. Maintenant il faut une solution politique de réconciliation, et c'est ce que la France redit et répètera encore. 
Q - Mais c'est un interlocuteur légitime aujourd'hui ? 
R - Il est investi, il est installé, la France a été représentée par son ambassadeur, vous avez vu qu'il y a une certaine retenue après cette élection ; et en même temps ce que nous voulons ce n'est pas la déstabilisation du Gabon ; et pour ça il y a besoin que l'Union africaine, qui a commencé à le faire, joue son rôle pour encourager Bongo à chercher une politique de rassemblement parce que je pense que c'est l'intérêt du Gabon mais c'est aussi l'intérêt de toute l'Afrique. 
Q - Merci beaucoup Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères, d'être venu ce matin nous parler de la Syrie sur Europe 1. Merci bonne journée. 
R - Merci./.


Gabon Front Uni contre l'invasion formez des CDR


MARDI 6 SEPTEMBRE 2016

Pour le #Gabon il faut 11 #déléguésdéputés #CDR #Sankara

Pour diriger le Gabon à la place de Bongo et Ping les résistants doivent désigner 11 délégués députés chacun par 625 CDR de base 
délégateurs 180000 

délégués de base 7200 
délégué conseillers 288 
délégués députés 11 
Bureau exécutif de DIN délégués Intermédiaires Nationaux 2




QUATRIEME GUERRE MALI APRES CÔTE D'IVOIRE 

La quatrième guerre contre l'Afrique commencée par l'invasion de la Côte d'Ivoire, du Mali, par la tentative Soro-Bassolé-Ansardine-Beth-Puga-Hollande de Samorogouan le 9 octobre 2015 vient de connaître un coup d'arrêt.
Il faut relire 4 ans plus tard cet article (YT) du 21 décembre 2012. 
Après le 16 décembre 2010, après le 11 avril 2011, on va donc voir une nouvelle attaque criminelle fasciste des bandits esclavagistes ONU & Cie contre une capitale africaine.
RECONQUETE ESCLAVAGISTE PAR L'ONU
Après l'attaque de la RTI ivoirienne en 2010 par des milices financées par les trafics d'or ONUCI, après l'attaque du palais présidentiel de Laurent Gbagbo - président élu de Côte d'Ivoire, la bourgeoisie esclavagiste mondiale entend mener à bien sa reconquête esclavagiste. 
Par le vote, hier soir, de son "conseil de sécurité esclavagiste" de l'ONU, la classe capitaliste annonce la 2° étape de sa 4° guerre contre les peuples d'Afrique.La première - après le prologue de la traite antique et des incursions portugaises - consista en une guerre de déportation des peuples d'Afrique vers l'Amérique. La deuxième guerre contre l'Afrique fut une colonisation barbare dans laquelle le roi des Belges faisait couper les mains des Congolais récalcitrants. La troisième guerre commença entre 1961 et 1963. Elle eut comme "sacrifice fondateur" l'assassinat du Premier Ministre congolais Patrice Lumumba et du premier président africain Sylvanus Olympio - il avait fait le choix de sortir du FCFA.Cette troisième guerre était menée sur place par la classe formoise compradore et sa jumelle - proto-formoisie compradore. Base sociale des Mobutu, Compaoré, Boumédiène, Sédar Sengor, Houphouet-Boigny, Biya mais aussi Laurent Gbagbo, cette classe sociale (formoisie) n'était rien d'autre qu'une bourgeoisie des diplômes jouant le rôle des kapos des camps nazis : asservir le peuple par des prisonniers étant la méthode favorite des nazis. 
LA 4° GUERRE ESCLAVAGISTE CONTRE LES PEUPLES D'AFRIQUE ELLE FAIT TROIS MILLIONS DE MORTS PAR AN 
Mais la 4° guerre fut rendue nécessaire par les vélléités révolutionnaires des peuples en esclavage : voir 10% des naissances devenir des morts devenait insupportable au 21° siècle. Il devint donc de plus en plus difficile de comprimer - sans révolte populaire - les salaires au niveau de 1/20° du SMIC français.

BONIMENTEURS CAMOUFLANT
 LE PROJET #PINGINVASION



Contrairement aux  racontars de Grégory Protche dénigrant ceux qui dénonçaient ces plans d'invasion du Gabon, ceux-ci étaient bel et bien au programme de la Franceàfric et de l'USAfric.



Non seulement les révolutionnaires sankaristes sont beaux -et apprécient les compliments - mais en plus ils se désolent de la laideur de ceux qui nient la vérité et l'évidence !

L'activiste John Mickouma était évidemment en service commandé




Il suffit de lire la propagande faite par ce John Mickouma sur les réseaux sociaux pour trouver la trace du plan PingInvasion
Le 4 septembre, il publiait



IV- Si malgré l'insistance de l'ONU et de L'UE il ne devait accepter ni le comptage de voix, ni la lumière sur les arrestations, les embastillements et les massacres sommaires et de nature criminelle du Peuple, le Conseil de Sécurité Onusien pourrait se résoudre à donner mandat à l'Armée française et/ou aux casques bleus, de veiller à transférer Ali Bongo et plusieurs de ses phagocytes de l'Etat de droit à la CPI...@John Mickouma





Ce provocateur pro-impérialisme semble même avoir un réseau de lobbying puissant derrière lui
La concertation ainsi projetée, qui se tiendra à l’Hôtel Hilton Atlanta Northeast, se construira essentiellement autour d’un programme en trois segments : 9h00-16h00 : TRAVAUX : Les travaux permettront aux Gabonais de tous les bords politiques de l’opposition représentés au sein de la diaspora politiquement engagée d’Amérique du Nord de discuter de leur éventuel retour politique au Gabon en vue d’y mener, directement sur le terrain, le combat de l’alternance politique immédiate en compagnie des frères et des sœurs qui y luttent déjà avec courage. 17h00-18h00 : ATELIER ENTREPRENEURIAL : Rencontre entre la communauté gabonaise d’Atlanta et voisinage et des hommes d’affaires gabonais et américains en vue d’échanges visant non seulement à établir des contacts préliminaires avec la communauté entrepreneuriale du Gabon, mais aussi à orienter les Gabonais désireux de s’engager dans la création d’entreprises au Gabon et/ou aux Etats-Unis sur les opportunités d’investissement qui s’offrent à eux ou pourront s’offrir à eux dans le Gabon de demain. 18h00 : RENCONTRE ET DEBAT POLITIQUE PUBLIC avec la communauté gabonaise d’Atlanta et voisinage : il s’agira ici non seulement de livrer à la communauté gabonaise les résolutions finales de cette concertation, mais également de permettre un débat public qui soit franc et inclusif entre Gabonais de tous les bords politiques, y compris ceux favorables au régime des Bongo Ondimba, aux fins de commencer à imaginer, ensemble, ce que pourrait être le Gabon de demain, celui-là même auquel aspirent toutes les portions du peuple gabonais. Date de la Concertation : Samedi 21 février 2015 Lieu de la Concertation : Hilton Atlanta Northeast 5993 Peachtree Industrial Boulevard Norcross, GA 30092 Contact : Henri Omva (404) 790-8473 Liste (Non-Exhaustive) des Organisateurs : Raphael Mbadinga Henri Omva Allhen Allhan Ambamany Charles Mengue M’Azui Gisèle Ntsoure John Mickouma Venant Zuè Dr. Thierry Nguéma Christian Nkombegnondo Landry Amiang Hervé John Ndong Hilaire Nzé Ndong François Gouahinga Arsène Assame Frank Jocktane Daniel Mengara 
Ma réponse (encore polie) à Grégory Protche, hier, remettait les pendules à l'heure
Yanick Toutain Votre réponse cousin est ABSURDE
++++++
Grégory Protche ils sont beaux non tous ceux qui nous disaient qu'elle allait intervenir militairement pour installer Ping...
++++++
Si Hollande a reculé par rapport au PROJET GENERAL de 4° GUERRE CONTRE L'AFRIQUE c'est précisément le fait que l'OPPOSITION ANTI BONGO s'est fragmentée en TROIS morceaux
MAIS que ces TROIS MORCEAUX sont restés en CONTACT et en DIALOGUE anti FRANCEàFRIC permanent
Vous devriez, en fréquentant les murs Facebook avoir fait ce constat que la QUASI TOTALITE des pro PING et des pro BONGO comme du 3° groupe des #NiBongoNiPing n'ont eu A AUCUN MOMENT..... des TENSIONS semblables ) celles qui ont pu opposer les PRO Gbagbo et les PRO Ouattara......
L'INTERVENTION MILITAIRE avait des PRE-REQUIS.... et le premier était d'avoir AUTOUR de PING plus des DEUX TIERS des anti Bongo.....
Ce plan a foiré.......
Les pro Poutine iront chantant que c'est le VETO que la Russie aurait opposé à l'avance à l'ONU qui a empêché l'INVASION......
EN CONCLUSION
J'AJOUTERAI que le fait de CRIER au LOUP face AUX LOUPS a EVIDEMMENT un effet DISSUASIF

Je le PRATIQUE TOUS LES JOURS dans MA ville, en ANNONCANT que le PROJET du MAIRE DU HAVRE est de FAVORISER DAECH et des CRIMES DAECH dans sa ville.......
Cela a evidémment un EFFET exactement CONTRAIRE......
Mais le fait qu'ils n'aient pas encore osé faire au HAVRE ce qu'ils ont fait à ROUEN ne prouve pas que ce n'est pas leur INTENTION......
Quand un terroriste en djellabah tourne autour de la fac de Rouen, cela prouve que la NORMANDIE est DANS LE COLLIMATEUR de l'OTAN

Comme d'ailleurs..... SAUMUR


AYRAULT FAIT SA POLITIQUE DANS LES MEDIAS ET LES CONFERENCES A SCIENCE PO



11. Afrique - Gabon - RDC - Développement - Lutte contre le terrorisme - Conférence inaugurale de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, à l'école des affaires internationales de Sciences Po (Paris, 28/09/2016)Q - Bonjour Monsieur le Ministre, je suis étudiant ici, j'ai la double nationalité de l'Afrique du Sud et de l'Allemagne. Merci pour votre discours.Vous avez parlé de l'Afrique du Nord, mais je serais intéressé de savoir jusqu'où la France peut soutenir le Gabon par exemple, et plus généralement le processus démocratique dans les pays africains, où les présidents restent souvent plusieurs années. La France ne pourrait-elle pas faire pression pour que les dirigeants quittent le pouvoir après avoir servi deux voire trois mandats ?R - Merci beaucoup pour vos questions sur des sujets qui sont très importants.Prenons la première question qui concerne l'Afrique. J'ai évoqué brièvement ce que l'Afrique représentait comme perspective pour l'avenir et le continent qui a le plus grand dynamisme démographique, avec une jeunesse pleine d'attente, d'envie et capable de projets. Vous le savez bien, vous venez d'Afrique du Sud et comme vous l'avez dit il y a énormément de potentiel. En même temps, l'Afrique est confrontée à plusieurs défis : celui du développement d'abord, celui de la sécurité et le défi démocratique. Il faut être positif. Vous avez fait allusion aux élections récentes au Gabon par exemple. Il y a une période qui est révolue et vous avez dû le lire à travers les déclarations que j'ai pu faire au nom de la France : c'est la période de la France-Afrique, la période de l'ingérence dans la politique intérieure des pays africains. Nous avons souhaité que le processus électoral soit le plus transparent possible, que la voie du droit soit utilisée plutôt que celle de la violence, que ce soit par les opposants ou par les régimes. Nous avons tenu cette ligne.Nous avons par ailleurs appelé au dialogue alors qu'il y avait des doutes. Il en reste encore, mais maintenant, un président a été proclamé élu selon la décision de la Cour constitutionnelle. L'Union européenne avait des observateurs et on a pu constater que ce n'était pas parfait. Ce que nous encourageons à présent, c'est le dialogue politique pour la suite de l'Histoire du Gabon. Nous faisons confiance à l'Union africaine. J'ai parlé de l'Europe, mais l'Afrique s'est également organisée, elle a créé des organisations régionales, pour l'Afrique de l'Ouest et pour l'ensemble de ce continent. L'Union africaine est extrêmement importante, elle joue et jouera un rôle de plus en plus important dans la régulation des conflits, dans la régulation des situations de crise, et il y en a beaucoup.

mercredi 28 septembre 2016

False Flag in France ISIS Terrorists are French army in disguise. Startling evidence of the terrorist conspiracy by the CIA NRBC in France


WEDNESDAY, SEPTEMBER 28, 2016

Terrorists ISIS Saumur is the French army in disguise.Startling evidence of the terrorist plot by the CIA NRBC in France(ameliorated Google translation)


by Yanick Toutain
09/28/2016


"with a camera tripod propaganda room, laptop, a kitchenette, a cot" And yet "theIslamist propaganda literature and a representation of a flag DAECH". The police are particularly concerned about the "presence of an elongated ground wearing a protective suit with gas mask"
as well as "another gas mask on the wall 
with behind a transparent plastic curtain "(Canard Enchaîné Chained Duck 09/28/2016)

Wednesday afternoon [21 September 2016]
Employees of an integration partnership
just clearing brush land located near the Saint-Hilaire-des-Grottes,
at the exit of Saint-Hilaire-Saint-Florent on the road to Gennes.
The key that will open the portal does not.
They borrow another entry
and see an unmarked white truck which then left the scene.
As they found it strange, they alert the national police.
On site, it finds material at least suspect:
a flag Daesh, audio and video equipment,
a generator, newspapers in Arabic ...
In short, objects that may suggest a terrorist hideout.
Courrier de l'Ouest Western Mail of 22/9 that the national media has barely reported)



Since last Wednesday, the French press has disguised the explosive information published Thursday, September 22 by the Mail Western Saumur the French army creates ISIS hideouts in France.

THE CIA NERBC CREATES ISIS HIDEOUTS
WITH FLAG AND CAMERA
CLAIM FOR ATTACKS


ISIS is a CIA agency created by Obama and Clinton on April 8, 2013. It was the evidence. We even have the email from Hillary Clinton. "Organize Train And Arm" with the list of financial and organizers, Qatar, Saudi Arabia, Turkey and Jordan for training camps.
People informed that the truth does not bother is no surprise that the French army makes ISIS hideouts.
This is the method of the Algerian army for the alleged fight against FIS and GIA: FLN military disguised as terrorists to murder revolutionary opponents.

MAIN ROUGE SAUMUR A TERRORIST
GENERAL ARNAUD DE NICOLAZO BARMON

CHIEF TERRORIST ISIS HAS SCREWED 

The French army has ISIS flags, the French army of the Islamic propaganda, the French army has ISIS gas masks.

A call from the sub-prefect to the general commanding the Saumur Military Schools (EMS) helps push a sigh of relief.The material was deposited by the military's Joint Centre for Nuclear, Radiological, Biological and Chemical in formation. They in fact use the caves as driving range. (Western Mail 09.22.2016)
We now understand the strange impunity since 2013 the murderer of Chokri Belaid, the Franco-Tunisian who recruited the Kouachi terrorists.
Terrorists are a fabrication of the CIA in Syria, Tunisia, Iraq, Afghanistan.
We knew that the DGSE finance terrorists in Mali - € 20M in jihadist Iyad Ag Ghaly.
yesterday that the French army had just learned was "distancing" with his friends the MNLA terrorists.
So we now evidence that, on French territory there are ISIS hideouts created by terrorist thugs CDNBC.

ASSELINEAU WANTS TO INVESTIGATE INSTEAD OF DISSOLVE
PARLIAMENT AND THE CIA-NRBC


The UPR demanded that night a parliamentary inquiry. François Asselineau is a political charlatan trying to save the old Gaullist regime rotting.

In this heavy context, the least we can say is that this strange case of Saumur falls particularly badly.
Is it necessary to emphasize that the mere possession of false flags Daesh is a shocking fact - even shocking - from a French military school, especially that such detention is unrelated - c is the least we can say! -. With the same stated purpose of NRBC SoCIA detention false flags Daesh a military school, unexpectedly discovered in a cache located near a church with video material, obviously opens the door to the worst suspicions on the preparation of operations ... "false-flag", so to say! the discovery of Saumur can only strengthen the camp of those who think that the terrorist attacks could be manipulated to terrorize the population French, to pick on scapegoats, and to keep France indefinitely under emergency rule.

ISIS FALSE FLAGS BY THE CIA-NRBC

An "inquiry"?
Since the case came to light by the unexpected arrival of a team of Bushmen, who made haste to flee three unidentified people in a white van, the Royal Commission will in particular clarify the following points:
  • Is it common for military exercises are held in a cave hideout of disused appearance?
  • Why none of the usual reporting procedures of civil and military authorities has she been respected?
  • How can we justify the flight of these three people in the supposed part of a military exercise?
  • Who were these fugitives?
  • What happened to following the alleged military exercise, and interrupted? A summer he went once journalists left?
  • What precisely were used false flags Daesh and Arabic newspapers to teach radiological decontamination methods, nuclear and chemical?
  • What were these tabloids?
  • Hence the false flags from? How an official military school she could get them? Other state government agencies have they and why?
This is a joke: it is a revolution that is needed to stop the Elysee terrorists.
In January 2012, General Puga and Sarkozy launched the MNLA Ansar Dine AQIM terrorist attacks in Mali. 82 dead aguelhok January 24, 2012 with the help of ATT president of Mali who coordinated the terrorist attack at the satellite phone.
In January 2013, General Puga and Holland have resettled in northern Mali MNLA their protected terrorists and October 2013, the jihadist Iyad Ag Ghaly of Ansar Dine (by paying € 20m reward for his crimes impunity +)

HOLLAND WANTED TO INSTALL ISIS DAMASCUS

On September 2, 2013 Holland wanted Obama's green light to install ISIS Damascus overthrowing Bashar Al Assad (who helped Sarkozy to assassinate Gaddafi in exchange for support in the repression against the Syrian revolution)
On October 9, 2015 last, Holland, General Puga, General Beth have commissioned the Ansar Dine jihadist Samorogouan to attack the police in Burkina Faso. An attempt to save the coup Diendéré to restore the old regime Compaoré by the RSP regiment.
It was 16 minutes of recording on the phone for organizing attacks police stations and police by Guillaume Soro, number 2 of the Ivory Coast, protected from Fabius Sarkozy and Hollande
Terrorists are the puppets of the CIA and DGSE.
We now have evidence that ISIS groups in France are nothing other than the French army in disguise.

ARTICLE DUCK CUT
MINIMIZE oddly SCANDAL

False terrorists were real military

The Interior Ministry has made a scare but no one is touted for fear of triggering laughter. September 21 late afternoon, panic Place Beauvau: an "Urgent" telegram informs the office of the Minister of the discovery, in the region of Saumur (Maine-et-Loire), of "a clandestine laboratory, linked an Islamist terrorist activity ", stashed in a church partly disused but still used by traditionalist Catholics.
Jesus, Mary and Joseph!
Alerted pat bordering the parishioners funny ride intrigued tumble chickens. In their report, the officials thus describe the layout of the sanctuary: "presence at the entrance to the cave of a generator, lighting system" "Inside," a room with propaganda. camera tripod, laptop, a kitchenette, a cot "and yet" the Islamist propaganda literature and a representation of a flag ISIS. "the police are particularly concerned about the" presence of a elongated ground wearing a protective suit with gas mask "as well as" another gas mask hanging on the wall behind a transparent plastic curtain "as soon as the information goes, the commotion fighting. A safety perimeter is established. So deminers Nantes are called in, while the prosecutor and the deputy prefect of Saumur personally go there, escorted by the local director of public safety and its counterpart judicial Police. Stop lacked the cavalry! While demining service is about to happen, all these people learn, amazed, it was actually an exercise organized by the Joint Forces Centre Nuclear, Radiological, Biological and Chemical . They are all soldiers who tinkered in their corner until the flag ISIS, never prevent anyone in the prefecture, in the police or the prosecutor. Imagine the scene if the police action took place while the privates were full exercise within the church ... The process of Saumur did seize all the material and ordered the military to be interviewed. She will talk Grande Muette?

DOCUMENT
1 / OBJECT DISCOVERY SPACE CAN BE RELATED TO LABORATORY CIANDESTIN RELATED TO ISLAMIC TERRORIST ACTIVITY.
2 / DATE: September 21, 2016
3 / LOCATION: SAUMUR CITY (49400) JOINT DELEGATE OF SAINT HILAIRE ST FLORENT, RUE LEOPOLD PALUSTRE
WHILE WERE MINE CLEARANCE SERVICES ABOUT TO ARRIVE, we learned that the SITE WAS IN FACT USED BY THE MILITARY

Les terroristes DAECH Saumur c'est l'armée française sous déguisement. Preuve ahurissante du complot terroriste par le CIA NRBC en France


par Yanick Toutain
28/9/2016



"une salle de propagande avec caméra sur trépied, ordinateur portable, un coin cuisine, un lit de camp" Et encore "de la documentation de propagande islamiste et une représentation d'un drapeau de DAECH". Les policiers s'inquiètent tout particulièrement de la "présence d'une forme allongée à terre vêtue d'une combinaison de protection avec masque à gaz"
 ainsi que d'"un autre masque à gaz accroché au mur
avec derrière un rideau plastifié transparent
" (Canard Enchaîné 28/9/2016)

Mercredi après-midi, [21 septembre 2016]
 des employés d’une association d’insertion
viennent débroussailler un terrain situé près de l’église Saint-Hilaire-des-Grottes,
 à la sortie de Saint-Hilaire-Saint-Florent sur la route de Gennes.
La clé qui doit ouvrir le portail ne fonctionne pas.
 Ils empruntent une autre entrée
et voient un camion blanc banalisé qui quitte alors les lieux.
Comme ils trouvent cela étrange, ils alertent la police nationale.
 Sur place, celle-ci découvre du matériel pour le moins suspect :
 un drapeau de Daesh, du matériel audio et vidéo,
un groupe électrogène, des journaux en langue arabe…
Bref, des objets qui peuvent faire penser à une planque terroriste.
(Courrier de l'Ouest du 22/9 que les médias nationaux ont à peine signalé)

Depuis mercredi dernier, la presse française a bien camouflé l'information explosive publiée le jeudi 22 septembre par le Courrier de l'Ouest Saumur : l'armée française crée des planques DAECH en France.

LE CIA NERBC CREE DES PLANQUES DAECH
AVEC DRAPEAU ET CAMERA
POUR REVENDIQUER DES ATTENTATS


DAECH est une agence de la CIA crée par Obama et Clinton le 8 avril 2013. On a les preuves. On a même le courriel de Hillary Clinton. "Organize Train And Arm" avec la liste des organisateurs et financiers : Qatar, Arabie Saoudite, Turquie et la Jordanie pour les camps d'entrainement.
Les gens informés que la vérité ne dérange pas ne sont aucunement surpris d'apprendre que l'armée française fabrique des planques DAECH.
C'est la méthode de l'armée algérienne pendant la prétendue lutte contre FIS et GIA : les militaires du FLN se déguisaient en terroristes pour assassiner les opposants révolutionnaires au régime.

MAIN ROUGE TERRORISTE A SAUMUR
LE GENERAL ARNAUD NICOLAZO DE BARMON


 CHEF TERRORISTE DAECH S'EST FAIT PRENDRE

L'armée française a des drapeaux DAECH, l'armée française a de la propagande islamique, l'armée française a des masques à gaz DAECH.

Un coup de fil du sous-préfet au général commandant les Écoles Militaires de Saumur (EMS) permet de pousser un ouf de soulagement. Le matériel a été déposé par les militaires du Centre interarmées de la défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique qui sont en formation. Ils utilisent en effet ces grottes comme terrain d’exercice. (Courrier de l'Ouest 22/9/2016)
On comprend maintenant l'étrange impunité depuis 2013 de l'assassin de Chokri Belaid, le franco-tunisien qui a recruté les terroristes Kouachi.
Les terroristes sont une fabrication de la CIA en Syrie, en Tunisie, en Irak, en Afghanistan.
On savait que la DGSE finance les terroristes au Mali - 20M€ au jihadiste Iyad Ag Ghali.
On a appris hier que l'armée française venait de "prendre ses distances" avec ses amis les terroristes MNLA.
On a donc maintenant les preuves que, sur le territoire française il existe des planques DAECH créées par les barbouzes terroristes CDNBC.

ASSELINEAU VEUT ENQUETER AU LIEU DE DISSOUDRE
LE PARLEMENT ET LE CIA-NRBC 


L'UPR réclamait cette nuit une commission d'enquête parlementaire. François Asselineau est un charlatan politique tentant de sauver l'ancien régime gaulliste en putréfaction.

Dans ce contexte très lourd, le moins que l’on puisse dire est que cette étrange affaire de Saumur tombe particulièrement mal.
Est-il nécessaire de souligner que la simple détention de faux drapeaux de Daesh est un fait choquant – et même scandaleux – de la part d’une école militaire française,d’autant plus qu’une telle détention n’a aucun rapport – c’est le moins que l’on puisse dire ! – avec l’objet officiel même du CIA NRBC.Du coup, la détention de faux drapeaux de Daesh par une école militaire, découverte inopinément dans une cache située à proximité d’une église avec du matériel vidéo, ouvre évidemment la porte aux pires suspicions quant à la préparation d’opérations… « sous faux drapeau », c’est le cas de le dire !La découverte de Saumur ne peut que renforcer le camp de ceux qui pensent que les attentats terroristes pourraient être des manipulations visant à terroriser la population française, à s’en prendre à des boucs-émissaires, et à maintenir la France indéfiniment sous état d’urgence.

DES DRAPEAUX DAECH AU CIA NRBC

Une "commission d'enquête" ?
Puisque cette affaire a éclaté au grand jour par l’arrivée inopinée d’une équipe de débroussailleurs, qui a fait fuir précipitamment trois personnes non identifiées dans une camionnette blanche, la Commission d’enquête parlementaire devra notamment élucider les points suivants :
  • Est-il habituel que des exercices militaires se tiennent dans une planque troglodyte d’apparence désaffectée ?
  • Pourquoi aucune des procédures d’information habituelles des autorités civiles et militaires compétentes n’a-t-elle été respectée ?
  • Comment peut-on justifier la fuite de ces trois personnes dans le cadre supposé d’un exercice militaire ?
  • Qui étaient ces fuyards ?
  • Qu’est-il arrivé de la suite de l’exercice militaire présumé, ainsi interrompu ? A-t-il été poursuivi, une fois les journalistes repartis ?
  • À quoi servaient précisément les faux drapeaux de Daesh et les journaux en arabe pour enseigner les méthodes de décontamination radiologiques, nucléaires et chimiques ? 
  • Quels étaient précisément ces journaux ?
  • D’où provenaient ces faux drapeaux ? Comment une école militaire officielle a-t-elle pu se les procurer ? D’autres organismes officiels d’État en ont-ils et pourquoi ?
C'est une plaisanterie : c'est une révolution qui est nécessaire pour stopper les terroristes de l'Elysée.
En janvier 2012, le général Puga et Sarkozy ont lancé les terroristes MNLA Ansardine AQMI à l'attaque du Mali. 82 morts à Aguel Hoc le 24 janvier 2012 avec la complicité de ATT président du Mali qui coordonnait l'attaque terroriste au téléphone satellitaire.
En janvier 2013, le général Puga et Hollande ont réinstallé au Nord-Mali leurs protégés terroristes MNLA puis en octobre 2013 le jihadiste Iyad Ag Ghali de Ansardine (en lui versant 20M€ de récompense pour ses crimes + l'impunité)

HOLLANDE VOULAIT INSTALLER DAECH A DAMAS

Le 2 septembre 2013 Hollande voulait le feu vert de Obama pour installer DAECH à Damas en renversant Bachar Al Assad (celui qui a aidé Sarkozy à assassiner Kadhafi en échange d'un soutien dans la répression contre la révolution syrienne)
Le 9 octobre 2015 dernier, Hollande, le général Puga, le général Beth ont missionné le jihadiste Ansardine pour attaquer la gendarmerie Samorogouan au Burkina Faso. Une tentative de sauver le putsch Diendéré pour rétablir l'ancien régime Compaoré par le régiment RSP.
On a 16 minutes d'enregistrement au téléphone de l'organisation des attaques de gendarmeries et de commissariat par Guillaume Soro, numéro 2 de Côte d'Ivoire, protégé de Sarkozy Fabius et Hollande
Les terroristes sont les pantins de la CIA et de la DGSE.
On a maintenant la preuve que des groupes DAECH en France ne sont rien d'autre que l'armée française sous déguisement.

L'ARTICLE DU CANARD ENCHAINE
MINIMISE ETRANGEMENT LE SCANDALE

Les faux terroristes étaient de vrais militaires 

Le ministère de l'Intérieur s'est fait une belle frayeur mais ne s'en est pas vanté, de peur de déclencher l'hilarité. Le 21 septembre en fin d'après-midi, panique Place Beauvau : un télégramme "Urgent" informe le cabinet du ministre de la découverte, dans la région de Saumur (Maine-et-Loire), d'"un laboratoire clandestin, lié à une activité terroriste islamiste", planqué dans une église en partie désaffectée mais toujours utilisée par des catholiques traditionalistes.
 Jésus, Marie, Joseph !
Alertés pat des riverains que le manège de drôles de paroissiens intriguait, les poulets déboulent. Dans leur rapport, les fonctionnaires décrivent ainsi l'aménagement du lieu saint: "présence à l'entrée de la grotte d'un générateur, d'un système d'éclairage"" . A l'intérieur, "une salle de propagande avec caméra sur trépied, ordinateur portable, un coin cuisine, un lit de camp" Et encore "de la documentation de propagande islamiste et une représentation d'un drapeau de DAECH". Les policiers s'inquiètent tout particulièrement de la "présence d'une forme allongée à terre vêtue d'une combinaison de protection avec masque à gaz"  ainsi que d'"un autre masque à gaz accroché au mur avec derrière un rideau plastifié transparent" Dès que l'info remonte, c'est le branle-bas de combat. Un périmètre de sécurité est instauré. Donc démineurs de Nantes sont appelés à la rescousse, tandis que le procureur et le sous-préfet de Saumur en personne se rendent sur place, escortés par le directeur départemental de la sécurité publique et son homologue de la police judiciaire. Ne manquait plus que la cavalerie ! Alors que le service de déminage est sur le point d'arriver, tout ce beau monde apprend, stupéfait, qu'il s'agissait en fait d'un exercice organisé par le Centre inter-armées de défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Ce sont des militaires qui ont tout bricolé dans leur coin, jusqu'au drapeau de Daech, sans jamais prévenir quiconque à la préfecture, dans les services de police ou au parquet. On imagine la scène si l'intervention policière avait eu lieu alors que les troufions étaient en plein exercice à l'intérieur de l'église... Le proc de Saumur a fait saisir tout le matériel et a ordonné que les militaires soient interrogés. La Grande Muette va-t-elle parler ?

DOCUMENT
1 / OBJET DÉCOUVERTE DE LOCAUX POUVANT ÊTRE ASSIMILES À UN LABORATOIRE CIANDESTIN LIÉ A UNE ACTIVITÉ TERRORISTE ISLAMISTE.
2 / DATE : LE 21 SEPTEMBRE 2016
3 / LIEU : VILLE DE SAUMUR (49400), COMMUNE DÉLÉGUÉE DE SAINT HILAIRE ST FLORENT,  RUE LEOPOLD PALUSTRE
ALORS QUE LES SERVICES DE DÉMINAGE ÉTAIENT SUR LE POINT D'ARRIVER, NOUS APPRENIONS QUE LE SITE ETAIT EN FAIT UTILISE PAR LES MILITAIRES

mardi 27 septembre 2016

Un policier de Saint Denis "Je vais venir chez toi, je vais mettre une cagoule et je vais te violer" témoignage intégral du professeur de Sorbonne Guillaume Vadot VS #PoliciersNazis de #Hollande

Conférence de presse Guillaume Vadot
photo Anthony Cortes
par Yanick Toutain
27/9/2016

"On va te tuer, tu es mort, on va te défoncer, je te crève là sur place dans dix minutes »« T’as cru que t’allais jouer avec la police ? Regarde comme on va jouer avec toi""On va te violer, ça te plaît ça ? Je vais te violer et on va voir si après tu filmeras la police""Tu soutiens Daesh c’est ça ?""Quand ils vont venir tu feras quoi ? Tu vas les sucer ?""Faudra pas pleurer et demander qu’on te protège""T’es prof ? Quand l’Etat islamique viendra à la Sorbonne tu vas les regarder en te branlant ? »"Regarde-moi sale pédé. Sale pute. Tu habites là-bas hein ? Je vais venir chez toi, je vais mettre une cagoule et je vais te violer""Maintenant on va te mettre des coups de tazer, tu vas voir comment ça pique""Tu vas crever...Je vais t’enculer""Il faut qu’on chope la meuf, on la charge pour appel à rébellion »."Tu regardes le mur, si tu te retournes, si tu bouges, on t’ouvres le crâne""On va venir à la Sorbonne, on va vous exterminer toi et tes collègues, sale gauchiste""T’es contractuel sale bâtard ? On va te faire un rapport salé, ta titu tu peux te la mettre" "Maintenant tu déverrouilles ton téléphone et tu effaces la vidéo"++++"«Vous voyez on ne fait rien, mais ils tabassent des gens au hasard pour susciter des troubles »


Les Havrais savent que des assassins sont dans la police. Les trois morts du Havre "inexpliquées" sont le résultat de la politique raciste du procureur Nachbar.
Le protecteur des terroristes.
Le protecteur des terroristes Soro, DAECH Qaradawi comme le protecteur des terroristes policiers du Havre.
Ceux qui ont assassiné Abdoulaye Camara.
Les Havrais savent que les policiers normaux laissent agir des psychopathes parmi eux.
Des malades mentaux capables d'aller devant l'école Valmy faire la propagande des violences à enfants
C'est de pareils malades mentaux, en version néonazie aggravée, qu'a été victime un professeur de la Sorbonne


témoignage intégral prof #Sorbonne #GuillaumeVadot VS #PoliciersNazis de #Hollande

DES POLICIERS NEONAZIS SONT CAJOLES PAR CAZENEUVE ET HOLLANDE
ILS SONT LE 3° FASCISME, le STATO FASCISME, celui que la CIA incite Hollande à fabriquer en même temps que l'islamofascisme et l'hitlérofascisme.

Ce fascisme d'Etat n'a aucune limite.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Il vient d'arriver cela à un collègue enseignant à Paris-1 (ça n'est pas moi!). Une scène horrible et impensable il y a quelques années. Le discours anti-flic primaire me fatigue. Mais à un moment il faut ouvrir les yeux.
"Je sortais d’une gare de banlieue avec une copine, en fin de journée. Au moment de passer les tourniquets, on entend des hurlements. Pas un cri normal, mais un cri de douleur, intense, et l’on comprend immédiatement qu’il se passe quelque chose. Comme tous les autres à côté de nous, mon regard est capté par la scène qui se déroule sur notre gauche. Une femme noire d’une cinquantaine d’années est menottée, et c’est elle qui hurle que les menottes lui broient les mains, qu’elle n’en peut plus. Entre elle et le petit attroupement d’habitants qui s’est formé, une trentaine de policiers équipés, avec un chien d’assaut. Il y a la sûreté ferroviaire et la police nationale.
Les gens sont inquiets, l’ambiance est très tendue, tout le monde demande ce qui se passe, pourquoi ils torturent cette femme en pleine rue. La scène est marquante, elle ressemble à cet été après l’assassinat d’Adama, ou aux images de la mobilisation aux Etats-Unis : une rangée de policiers, face à une autre rangée d’habitantes et habitants noirs de la ville. Ces derniers sont clairs, ils n’ont aucune confiance. Un homme raconte comment son frère a été interpellé sans raison, mis en garde à vue et violenté. Les flics nous disent de « nous casser ».
J’avais peur pour la victime de cette interpellation, peur de cette scène raciste, je voyais la police déraper à tout moment. J’ai sorti mon téléphone pour filmer, en me disant que cela pourrait cadrer les choses, faire baisser le niveau d’impunité. Ça n’a pas duré plus d’une minute. L’un des flics m’attrape par l’épaule gauche et me fait pivoter : « celui-là on lui fait un contrôle d’identité ». Je demande pourquoi, il m’arrache mon téléphone. Je lui dis qu’il n’a pas le droit de le consulter sans mandat de perquisition.
Mais tout s’accélère : dès qu’ils ont réussi à me tirer de leur côté du cordon formé par leurs collègues, ils se mettent à deux sur moi, chacun me faisant une clé à l’un des bras. Une douleur énorme me traverse les articulations. J’ai les deux bras torsadés dans le dos, avec ces deux hommes dans des positions qu’ils ont apprises, qui pèsent de toute leur force pour me plaquer contre le mur. A plusieurs reprises, ils m’écartent un peu et me rebalancent, pour que je me cogne. J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait juste de m’intimider et de me mettre à l’écart. Mais ils ne relâchent pas. J’ai le souffle coupé et je ne proteste plus, je me dis qu’ils vont m’embarquer pour « outrage » ou « rébellion », et sont en train de chercher à créer des faits de toutes pièces.
Le pire en réalité n’était pas la douleur. Les deux flics qui sont sur moi sont surexcités. Et ils se lâchent. Crânes rasés, les yeux brillants, j’ai du mal à croire que la scène qui suit est réelle. « On va te tuer, tu es mort, on va te défoncer, je te crève là sur place dans dix minutes ». Et au fur et à mesure que les cartilages s’étirent sous la torsion, ils remontent mes poignets dans mon dos, et augmentent la torsion. Celui de gauche me met la main sur les fesses. « T’as cru que t’allais jouer avec la police ? Regarde comme on va jouer avec toi ». Et il me met une première béquille. Puis il remet sa main sur mes fesses. Avec les clés de bras, je ne peux plus respirer normalement. Nouvelle béquille. « On va te violer, ça te plaît ça ? Je vais te violer et on va voir si après tu filmeras la police ».
Ça continue. « Tu soutiens Daesh c’est ça ? ». « Quand ils vont venir tu feras quoi ? Tu vas les sucer ? ». « Faudra pas pleurer et demander qu’on te protège ». Je n’ai réalisé que plus tard qu’ils étaient en train de parler de Daesh...pour justifier leur attitude face à une femme racisée qui avait oublié son pass navigo.
Ils ouvrent mon sac et prennent mon portefeuille, le vident dans mon dos. Ils me prennent mes clopes en me disant de m’asseoir dessus. Ils trouvent ma carte de prof précaire à la fac. « T’es prof ? Quand l’Etat islamique viendra à la Sorbonne tu vas les regarder en te branlant ? ». Celui de gauche : « Regarde-moi sale pédé. Sale pute. Tu habites là-bas hein ? (il montre mon immeuble). Je vais venir chez toi, je vais mettre une cagoule et je vais te violer ». Je suis vraiment abasourdi, je pense qu’il a répété les mêmes menaces une bonne vingtaine de fois en tout. J’ai affaire à des flics politisés, des flics de l’état d’urgence permanent, qui se vivent comme en guerre contre Daesh, un Daesh qu’ils assimilent à toute personne racisée, et avec qui j’aurais pactisé en me solidarisant de leur victime du jour.
Ils montent encore d’un cran. « Maintenant on va te mettre des coups de tazer, tu vas voir comment ça pique ». Et, toujours celui de gauche, m’envoie une décharge dans le bras. Je sursaute, et je me mets à trembler. J’essaie de ne pas le montrer, je ne dis rien, mais la pensée qui me vient à ce moment est que la situation va peut-être déraper encore plus. Qu’ils vont me faire une autre clé, ou me frapper avec leur tonfa avant de m’embarquer. « Tu vas crever ». « Je vais t’enculer ». Avec toujours les attouchements. Et la douleur est telle dans les bras, les épaules, le dos, que je me dis que je dois me préparer à ce qu’une de mes articulations lâche.
Derrière, j’entends la copine avec qui j’étais qui crie, qui leur dit de me lâcher. Je voudrais lui dire de laisser tomber. J’ai une boule au ventre : qu’est-ce que ces tarés lui feront s’ils l’interpellent ? Mais entre-temps, l’attroupement a probablement un peu grossi, et le groupe de policiers doit savoir qu’il ne peut pas faire durer indéfiniment la situation. Celui qui me torsade le bras droit me dit : « Il faut qu’on chope la meuf, on la charge pour appel à rébellion ».
J’entends qu’ils discutent entre eux. Un des deux hommes me lâchent le bras et me dit : « Tu regardes le mur, si tu te retournes, si tu bouges, on t’ouvres le crâne ». Je ne bouge pas. « On va venir à la Sorbonne, on va vous exterminer toi et tes collègues, sale gauchiste ». Puis ils me retournent et je me retrouve devant les yeux exorbités du flic qui me tenait le bras gauche. « T’es contractuel sale bâtard ? On va te faire un rapport salé, ta titu tu peux te la mettre ». Je ne dis rien. Ils m’appuient sur la poitrine. « Maintenant tu déverrouilles ton téléphone et tu effaces la vidéo ». Je m’exécute, en me disant que c’est dans ma tête et pas sur ces images de l’attroupement statique que ce qui vient de se passer est gravé. Il m’arrache l’appareil, et ouvre le dossier photo, commence à tout regarder.
Puis tout à coup, le reste de leur groupe charge les habitants qui s’étaient regroupés. C’est rapide et extrêmement violent. Je vois leur chien se jeter sur les gens, et eux avec les gazeuses et les tonfas. Tout le monde fuit, en panique, y compris les personnes âgées. Les deux policiers qui m’ont agressé me jettent mon portefeuille et son contenu à la figure et partent en courant. Je craint pour mon amie, je ne la vois pas. Mais je l’aperçois finalement qui revient, elle avait réussi à s’échapper. Rien à faire d’autre que rentrer chez nous, la rage au ventre, et tout le torse ankylosé et douloureux. Je me dis que cette police raciste serait allée encore plus loin si j’étais racisé. Un homme nous explique que c’est comme ça dans toute la ville depuis ce matin. « Vous voyez on ne fait rien, mais ils tabassent des gens au hasard pour susciter des troubles ». On se réconforte mutuellement, se souhaite bon courage. Il en faudra ; mais on n’en manque pas."