Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 13 avril 2017

Réponse à Emmanuel Rivière (Kontar) : l'incertitude des sondages reflète la puissance de la montée de l'humanocratie des délégués révocables et du BOYCOTT



par Yanick Toutain
REVACTU
13/4/2017





"On a beau dire et répéter à l’envi qu’après le Brexit, l’élection de Trump, la désignation de F. Fillon il y a quelque chose de rouillé au royaume des sondages, la référence aux sondages, plus ou moins implicite et plus ou moins consciente, est omniprésente. (...) 
Le scepticisme et l’ironie étant de nos jours très prisés, il n’est pas rare d’entendre des éditorialistes brocarder les sondages qui auraient perdu la boussole, puis l’instant d’après railler le petit score ou la contre-performance d’un candidat, en s’appuyant donc sans le dire, sur les sondages. Cette manière d’être influencé par les sondages en prétendant les tenir à distance, de moquer les sondages sans se rendre compte qu’on en est imprégné, est finalement la plus inquiétante, car elle est celle qui éloigne le plus des bons réflexes et de la pédagogie nécessaire des sondages."
(...)
Une ressource qui raconte l’histoire de cette élection passionnante et montre, derrière la question des hommes et des appareils, les logiques à l’œuvre chez les électeurs et les profond mouvements de réalignement qui feront peut-être de cette présidentielle et des législatives qui suivront des élections de transition vers un nouvel ordre politique. Nous assumons que la photographie soit moins nette, mais nous voulons qu’elle soit plus lisible.
Emmanuel Rivière 







En réponse à

L’INCERTITUDE DES SONDAGES, PRÉMICES D’UN NOUVEL ORDRE POLITIQUE ?


Vous avez du mal à faire de la science à cause de votre statut
Ceux qui font des sondages font de la PROPAGANDE en faveur de démocratie esclavagiste Franceàfric de façon camouflée
OR
La démocratie est morte ! C'est l'humanocratie qui vient la remplacer.
Lisez ces trois principes fondateurs que la démocratie interdit par son fonctionnement
CITATION++++++
https://drive.google.com/file/d/0B1pq3ievpZMESTJhZjU5dmc2MmM/view
I PRINCIPES GÉNÉRAUX (brouillon de projet de panstitution)
article 1 Tout individu est responsable de ses actes et des conséquences de ses actes
article 2 En conséquence de l'article 1, tout individu déléguant ses pouvoirs est en permanence coresponsable des actes commis par son représentant
article 3 En conséquence des articles 1 et 2, tout individu prétendant être représentant d'une ou plusieurs personnes et d'agir en son nom doit donc donner les noms de ceux qu'il prétend représenter.
++++++
La démocratie INTERDIT aux délégateurs du peuple de se prévaloir de ceux ci en les empêchant de les identifer nominalement : le VOTE EMPECHE qu'un délégué du peuple puisse DONNER LA LISTE de ceux qui l'ont désigné.
La démocratie interdit la révocation permanente des délégués du peuple (la farce révocatoire de l'escroc Mélenchon clone de Mitterrand est une farce.... aussi absurde que ses constituants tirés au sort....)
La démocratie interdit les poursuites pénales contre les délégateurs d'un (élu) délinquant (la démocratie les empêche par l'anonymat du vote, de l'urne, du bulletin de vote)
Il est déjà rarissime qu'un élu délinquant soit poursuivi (cf Sarkozy Fillon + général Puga missionnant les terroristes MNLA Ansardine attaquer le Mali après une réunion au Quai d'Orsay un mois avant pour préparer l'attaque, cf Hollande avec le même général Puga recrutant les jihadistes Ansardine par Guillaume Soro pour attaquer la gendarmerie Samorogouan le 9 octobre 2015).... on ne voit jamais ceux qui l'ont mis en place être poursuivi pour cela !!!

REGARDEZ SOUS L'ICEBERG, OBSERVEZ DANS LES COULISSES

derrière la question des hommes et des appareils, les logiques à l’œuvre chez les électeurs et les profond mouvements de réalignement qui feront peut-être de cette présidentielle et des législatives qui suivront des élections de transition vers un nouvel ordre politique. (Emmanuel Rivière)


Vous ne comprendrez ce qui se passe qu'en posant vos microscopes sur les BOYCOTTEURS.
Les boycotteurs stables et les boycotteurs susceptibles de faiblesses.
par exemple étudiez l'évolution 2002-2017
Les 1 630 045 5,72 % de Laguiller
Les 1 210 562 4,25 % de Besancenot
et les 132 686 0,47 % de Gluckstein formaient un total dépassant les 10% (10,44%°
et quasiment 3 millions d'électeurs  (2 973 293)
Que sont-ils devenus ?
A coup sur la plupart sont des BOYCOTTEURS aspirant à ce qui était le PROGRAMME de la LCR : les délégués révocables
Besancenot sous l'influence de Krivine a trahi le coeur du programme du trotskysme : la désignation de délégués révocables.
Ceux qui votaient LCR ont cessé de SUIVRE L'ESCROQUERIE de ces pseudo dirigeants révolutionnaires.
Qui sont à la révolution ce que Le Pen était au fascisme : des SIMULACRES entre les mains de l'Elysée.
ET financé par lui (cf le Baron Noir qui résume ce qui se passe depuis 1987 : le financement de pseudo trotskystes par l'Etat qu'ils prétendent combattre et à qui ils donnent la liste..... de leurs sympathisants contribuant aux collectes)
C'est en étudiant ceux de ces boycotteurs (dont 7,3 millions d'adultes non inscrits) et en observant la FAIBLESSE de certains se mettant à rallier Mélenchon, Poutou etc..... sur la base de shows médiatiques dignes d'escrocs (Poutou a déjà commencé la chasse aux révolutionnaires depuis 2012 au Havre) ..... que vous parviendrez à comprendre ce qui se passe.
L'enjeu est simple : combien de BOYCOTTEURS vont tenir bon jusqu'au 23 avril pour se tenir prêts à FONDER L'HUMANOCRATIE en désignant leurs délégués révocables ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire