Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 25 janvier 2011

Olivier Besancenot vient saboter la Révolution Tunisienne : "GUEVARA CRACHERAIT SUR LE NPA !" un texte du 9 janvier 2009 sur Monsyte

Tous les médias français, à l'unisson annoncent la grande nouvelle
Monde 24/01/2011 à 13h27 (mise à jour à 13h43)

Besancenot en Tunisie


Cette nouvelle est l'occasion de faire une deux mises au point
1° Le NPA est complètement passé à côté de la Révolution Tunisienne. Quand la criminelle Alliot-Marie proposait son expérience d'utilisation des snipers de l'Hôtel Ivoire à Abidjan 2004, Beaancenot lui demanda de .... s'excuser

vendredi 14 janvier 2011


Tunisie-France Le clown stalino-menchevik du NPA Olivier Beancenot ne demande même pas "dehors Sarkozy !" Il demande à Alliot-Marie de "s'excuser" !!!

2° mise au point : C'est pour saboter la Révolution Tunisienne au service de la formoisie française - SA CLASSE SOCIALE - que Olivier Besancenot vient en Tunisie.
Besancenot, "vitrine à vie" du NPA est le porte-parole de la moyenne formoisie française : ces pavillonnaires égoïstes à 2000-2500 euros par mois. Ces propriétaires immobiliers que dénonçait hier Julie Amadis dans son texte

Mr et Mme Dufour passent leurs vacances en Tunisie. Les touristes formois ont la même mentalité que les capitalistes qui délocalisent

Ces égoïstes propriétaires de pavillons et de logements achetés sur la plus-value coloniales volée aux Tunisiens payés 150 euros par mois, ces égoïstes formois qui vont faire les touristes en Tunisie, au Maroc, des égoïstes qui sont devenus enseignants pour la sécurité de l'emploi et qui tapent leurs propres  enfants en dénonçant les courageux qui tentent de résister à la barbarie.

Un autre texte fera le point sur les grands services que Besancenot et le NPA ont rendu à la bourgeoisie tout au long de l'année 2010 en protégeant Sarkozy de la colère des Français.
Sans attendre, cette réédition d'un texte paru le 9 janvier 2009 sur Monsyte, fait le point sur ce que sont ces clowns censeurs stalino-menchéviks, stalino-fascistes, ennemis de la liberté d'expression, ennemis de l'égalitarisme et du grand partage mondial (1000 euros pour tous les Terriens) ennemis de la délégation générale révocable, ennemis des pauvres d'Afrique. Olivier Besancenot arrive à Tunis pour saboter la révolution tunisienne.

par Yannick Toutain
9/1/2009

Dans rue89 éco, un enseignant fait l'apologie du NPA.
Je viens de rédiger une mise au point !

Si l'égalitariste Ernesto Guevara était vivant, il cracherait à la figure de l'hypocrite propriétaire immobilier qu'est le clown Olivier Besancenot.
Si Ernesto était vivant, il serait libéral égalitariste : partisan d'un monde où le salaire serait UNIQUE : la LCR ( et DONC le NPA) sont des organisations de protections des gros salaires des salairiés exploiteurs de l'Afrique.
Après la troisième révolution (celle qui renversera les partisans du NPA) nous rendrons aux Africains 1000 milliards d'euros par an, la moitié du PIB annuel de la France : les salaires français sont largement suffisant pour distribuer 1000 euros par mois à tous les Français.1000 euros pour 63 millions de personnes sont égaux à 63 milliards d'euros.
En douze mois cela fait 756 milliards d'euros.
Conservons 244 milliards d'euros pour investir et nous aurons de quoi vivre largement.
Ce sont les salariés riches qui exploitent les salariés pauvres.
Et les patrons exploitent les Africains. (Michael Agbor au Cameroun pour 50 euros par mois)

Quant au
"parti qui ose se déclarer anticapitaliste comme le CHE".

Effectivement, le NPA se DECLARE anticapitaliste.
Mais, depuis 1995, il sabote toutes les tentatives de construire des SOVIETS : cela fait plus de 10 ans que les coordinations interprofessionnelles, intercatégorielles qui étaient des soviets déguisés ont été abandonnées par les réformistes de la LCR.
Krivine, Sabado, les vrais chefs de la LCR, après qu'ils aient viré leur aile gauche en 1979, poursuivent leur ligne de dégénérescence politique : ils ne veulent pas plus la révolution anticapitaliste en France, en 2009 qu'ils ne la souhaitaient en 1979 au Nicaragua, quand ils soutinrent l'emprisonnement des révolutionnaires de la brigade (internationaliste) Simon Bolivar.
Cela fait 69 ans, depuis la mort de Trotsky, que les épigones de la 4° Internationale sabotent systématiquement toutes les tentatives de réaliser des révolutions.
La liste est longue :Ceylan en 1960, Mai 68, Portugal, Nicaragua, France etc...
La femme de Trotsky, dans une lettre soigneusement passée sous silence par les pseudo "trotskystes" leur avait craché à la figure en les dénonçant comme les petits larbins du stalinisme.
L'explication est simple : la base sociale de Staline et de Besancenot est la même : la classe formoise, les salariés exploiteurs.
La formoisie préfère vivre à l'ombre de l'Etat bourgeois qui prend en charge l'exploitation coloniale : allez demander aux crapules infirmières de la prétendue "coordination infirmière" quelle commisération elles portent à nos cousins d'Afriquequand elles exigent un salaire d'embauche supérieur à 1500 euros !
Elles ont fait le choix de prendre dans leur poche le fric qui aurait du servir à embaucher 50 % d'infirmières en plus.

C'est ça la "révolution" du NPA !
Un "toujours plus" quand les SDF meurent dans les rues !

L'abjection réformiste !
Guevara cracherait à la figure du NPA !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire