Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 5 mai 2011

Ben Laden, Hamas, Hezbollah, Frères Musulmans, Khaled Kelkal, GIA, FIS, les marionnettes islamo-fascistes de la bourgeoisie mondiale. Après le sabotage du 11/9/01, la préparation de la contre-attaque contre la révolution Afrique Asie des peuples spoliatés.

Par Yanick Toutain
3-5 mai 2011
Prologue 1

Chaque jour, trop fois plus de bébés africains de moins de un an meurent que le total des victimes des quatre attentats du 11 septembre. Il faut 8 heures et 41 minutes pour faire un 11 septembre en Afrique. Uniquement parmi les bébés.
Et cela continue tous les jours de l'année. Plus de 29 millions de bébés africains morts depuis le 11 septembre 2001. Dans l'indifférence totale.
Pendant que les médias aux ordres de la bourgeoisie esclavagiste répètent sans fin, sans cesse « rendez hommage aux 2976 victimes du «
Nine Eleven  » !


Prologue 2
Combien de personnes connaissent le nom « Khalid Cheikh Mohamed » parmi 1000 personnes connaissant le nom « Ben Laden » ?
La réponse : « Moins de une » est la preuve absolue que la totalité de l'affaire du 11 septembre est une manipulation médiatique des USA.

Prologue 3

Question: Comment t'appelles-tu?
Réponse: Saleh.
Q: Quel est ton nom de famille?
R: Sayf Al-Rahman.
Q: Quel est ton pays d'origine?
R: La Palestine.
Q: Quel âge as-tu?
R: Cinq ans.
Q: Vas-tu à l'école?
R : Je vais à l'école Hadana Al-Ansaar et au centre
d'apprentissage du glorieux Coran à Peshawar.
Q: Qui aimes-tu?
R: J'aime Dieu et Mahomet, le Messager de Dieu,
louange à lui. J'aime aussi ma maman, mon papa
et les moudjahidin.
Q: Question facile. Le missile Stinger,
on l'utilise contre quelle cible ?
R: Contre les avions
Q: Et les roquettes lance-grenades?
R: Contre les guérilleros
Q: Comment s'appelle l'arme utilisée par les défenseurs?
R: La Kalachnikov !
Q: Quand tu auras tué les communistes
infidèles en Afghanistan, que feras-tu?
R: Je veux aller en Palestine avec papa et
les moudjahidin pour combattre les juifs infidèles."
extrait du magazine Djihad financé par Ben Laden numéro 81 aout 1991.
Dans la rubrique « Avec un cadet volontaire »
cité par Peter L. Bergen dans son
« Ben Laden l'insaisissable » page 72 Michel Lafon 2006
rapporté dans YT Monsyte :« Oussama Ben Laden, les vrais projets ... » cf infra


Prologue 4:
« TOUS LES PARTISANS DE LA RIBA SONT DES FAUX MUSULMANS LARBINS DES BANQUES »

Cet exergue qui résume notre position inscrit cet article dans une perspective parfaitement claire. Ni Oussama Ben Laden, ni Abassi Madani, ni Khomeini, ni Khaled Kelkal, ni Amadinedjad, ni le cheik Yassine ne sont, n'ont jamais été et ne seront jamais des musulmans. Ils ne furent, ne sont et ne seront que de viles larbins des banques.
Nous – athées – sommes les seuls qui agissent en totale conformité avec ce précepte fondamental du livre écrit qui retranscrit – a posteriori – les propos attribués à Mohamed – l'interdit formel de la Riba !
J'écrivais sur le blog de Nicolas Beau :
Vous jouez un rôle fondamental. Il faut, en effet, tout faire pour démonter les provocations, les manipulations.
La taille de cette réponse ne permet pas de développer tout le dossier "islamo-fasciste", mais il suffit de simplement rappeler que le Coran interdisant formellement le prêt à intérêts
+ Il prohibe aussi le prêt à intérêt, interdisant aussi bien le fait de prêter que d'obtenir un tel prêt.(Wiki Droit Musulman)
+ Ribh
, ribḥ (intérêt) ربﺢ pl. ʾarbāḥ أرباح: le prêt avec intérêts usuraires est prohibé par le Coran[30] ; (Wikipédia Vocabulaire de l'Islam)
La charia islamique considère Riba comme un outil d'oppression et d'un moyen de prendre injustement l'argent des autres [ 6 ] , en exploitant leurs besoins et circonstances. (Wikipédia english Riba)Islamic Shariah considers Riba as a tool of oppression and a means to unjustly take others' money[6] by exploiting their needs and circumstances. (traduction Google)
Il découle de ces prescriptions que le vrai-croyant devrait être - comme nous le sommes - un ennemi des banques et donc un ennemi du capitalisme.
Nous qui sommes des révolutionnaires partisans d'un projet libéral égalitariste sans banquiers ni bureaucrates cherchons en vain de vrais-croyants qui seraient prêts à un combat pour l'abolition du crédit. (samedi 19 février 2011 Tunisie : Un terreau de misère que seules guériront une politique libéral-égalitariste et trois révolutions VS provocations islamo-fascistes et hitléro-fascistes de l'esclavoisie et de la bancocratie (un commentaire pour Nicolas Beau)

NOUS SOMMES LES SEULS ENNEMIS DE LA RIBA !!!
Bigots faux juifs qui contournèrent les interdits énoncés dans l'Ancien Testament, bigots faux chrétiens qui contournèrent l'interdiction, bigots faux musulmans qui – sous les fausses interprétations de la prétendue « banque islamique » ou sans utiliser ces immondes contorsions de malades consuméristes – combattent comme de vulgaires Pinocchio menteurs l'interdit de la Riba, tous, TOUS ! Ne sont que les larbins, les serviteurs, les laquais les cireurs de chaussures, les passeurs de brosse à reluire de la sinistre classe de l' « aristocratie financière », les thuriféraires de la « bancocratie » que dénonçait Marx.
Leurs couplets contre les « impies », contre les « incroyants », contre les « mécréants » sont proportionnels – en violence – à la quantité des mensonges qu'ils débitent en faveur de leurs véritables maitres : les banquiers.
Nous – libéral-égalitaristes – sommes absolument et sans aucun compromis possible en faveur de la disparition totale et définitive de TOUTE FORME DE CREDIT.
Nous – libéral-égalitaristes – somme définitivement partisans de l'abolition du crédit à la consommation (plus aucun prêt aux particulier : celui qui veut acheter cher devra économiser longtemps!!!) , partisans de l'abolition totale et définitive du crédit à l'investissement : fermer les banques, interdire les bureaucraties de la subvention. Notre projet : l'investissement démocratique rendra – après l'abolition totale du crédit – le choix et le contrôle de l'investissement au citoyen du monde. Chaque mois, il disposera d'une somme équivalente à 300 euros pour investir lui-même. Sans aucun retour personnel de cet investissement : un acte citoyen.

Fin des prologues
Que ce soient ces méthodes ou le tapis rouge fait aux force crypto fascistes de l'islam bigot et machiste par le biais du Conseil du culte musulman et autres concessions diverses et variées, on ne peut que constater l'appui international dont bénéficie l'islamo-fascisme de la part du capitalisme international.
La bourgeoisie impérialiste fait semblant de combattre les Taliban en Afghanistan , appuyant un gouvernement Karzaï formé de trafiquants de drogue.
Son but est de fabriquer le maximum de terroristes là-bas.
(Yanick Toutain Monsyte : mercredi 27 août 2008 Oussama Ben Laden, les vrais projets, lemaître à penser, les soutiens)


LA FABRICATION INCONSCIENTE DE L'HISTOIRE
PAR LES CLASSES SPOLIATRICES
La bourgeoisie, la formoisie, l'innovoisie font l'histoire. Au même titre que les spoliatés victimes des classes sociales spoliatrices.
Les classes qui s'accaparent l'héritage de la productivité ancestrale font l'histoire. Mais sans le comprendre.
Georges Bush, s'il croit être allé en Irak pour voler le pétrole avait – en réalité – un mobile bien plus puissant que celui-là !
Les classes exploiteuses, spoliatrices ont un inconscient politique.
L'attaque de l'Irak, l'attaque contre Saddam Hussein avait comme mobile principale de maximiser la production de terroristes sur Terre.
De la même façon que l'attaque contre l'Afghanistan qui l'avait précédée.

« LES MILITANTS ISLAMISTES ONT ETE HEUREUX
DE LA DECISION DE L'ADMINISTRATION BUSH D'ENVAHIR L'IRAK » (P. L. Bergen)
Les naïfs ne voient pas le fonctionnement réel de l'histoire.
Si les demi-naïfs prennent conscience partiellement de cela, il n'en font citation qu’incidemment. Comme s'ils mettaient les faits importants sous les projecteurs, mais en décalant le projecteur de telle façon que l'éclairage imparfait empêche de voir les véritables rouages de la réalité en mouvement.
Dans le passage qui suivait la citation de mon article précédente, je poursuivais - en 2008

citation YT :
La bourgeoisie mondiale espère réaliser en Afghanistan ce qu'elle a échoué à faire en Irak : elle espérait que l'occupation de l'Irak incite des Irakiens fanatisé à venir en France et ailleurs organiser des attentats terroristes.
Son plan a échoué.
Les islamo-fascistes eux-mêmes se désolent de l'échec de leurs tentatives d'implantation dans les masses arabes.
Dans les dernières pages de son livre de 2006, Peter L. Bergen nous décrit les regrets des islamo-fascistes.
Même s'il se trompe dans son pronostic sur l'Irak, il nous montre bien l'échec actuel de la stratégie des Ben Ladenistes : L'anticapitalisme reste la césure fondamentale. Ils ne sont pas parvenu à construire une fausse frontière entre islam et reste du monde.
"(..). Le 11 septembre nous aura notamment appris que nous devrions accorder plus d'attention à ce que disent réellement les djihadistes. Et ce qu'ils disent du 11 septembre, c'est que les attentats ont peut-être été une victoire tactique, mais qu'ils étaient un désastre stratégique en provoquant la perte de l'Afghanistan comme base et en amorçant la campagne des États-Unis pour faire incarcérer les membres des mouvements djihadistes autour du monde. C'est pourquoi les militants islamistes ont été heureux de la décision de l'administration Bush d'envahir I'Irak. Sans cette guerre, leur mouvement, assailli de l'extérieur et fragmenté en interne, aurait implosé peu ou prou un an après le 11 septembre. Pour l'heure, Ben Laden surfe sur la vague des revers américains en Irak et l'allégeance que lui a prêtée l'insurgé clé irakien, Abu Mussab AI-Zarqaoui en reconnaissant la primauté d'AI-Qaïda dans le mouvement djihadiste. Mais le grand projet de Ben Laden déclencher un choc des civilisations entre l'Occident et le monde musulman - conflit qu'il est convaincu de gagner -, a été un échec. Al-Zawahiri déplorait dans sa biographie de 2001, Chevaliers sous la bannière du Prophète, que les masses n'aient pas adhéré à Al-Qaïda. Et cela bien que Ben Laden jouisse d'une grande popularité personnelle dans le monde musulman pour s'être dressé contre les États-Unis. Dans un passage cité dans ce chapitre, Zawahiri explique " Le mouvement djihadiste doit se rapprocher des masses. Nous devons gagner leur confiance, leur respect et leur adhésion, " Mais ce ne sera pas possible alors que tout musulman sait que tuer des civils est explicitement interdit par le Coran et qu'Al-Qaïda ne présente aucune vision positive du monde qu'il veut créer, en dehors de vagues références à la restauration du califat. (...)" Ben Laden l'insaisissable page 472 Peter L. Bergen Michel Lafon 2006
L'échec de Ben Laden est aussi l'échec de la stratégie de l'impérialisme mondial : la bourgeoisie peut craindre à tout instant que s'élève une vague historique contre la classe des exploiteurs, contre la classe des destructeurs de la Terre.
L'échec de Ben Laden est l'échec de la tentative d'imposer aux peuples de la Terre une fausse guerre des civilisations destinée à masquer la lutte des classes.
Les efforts des Bush , Sarkozy et autres marionnettes en Afghanistan pour nous faire avaler leurs couleuvres seraient risibles si la morts d'hommes, de femmes et d'enfants n'était pas le résultat de leur mascarade.
Le seul résultat notable de la stratégie de la bourgeoisie en France est d'avoir imposer l'étoile jaune des femmes : le Tchador, le voile islamique, est le seul point de l'offensive islamo-fasciste que les complices de la fausse guerre aient réussi à marquer en 20 ans.
Il nous reste à renverser cette bourgeoisie pour interrompre définitivement cette fausse guerre des bigots, imposer le suffrage révocable direct et la délégation démocratique pour en finir avec ces imbécillités dignes d'une préhistoire de crétins.


LES ISLAMO-FASCISTES COMME REMPART
CONTRE LA REVOLUTION DES PEUPLES :
HAMAS, FRERES MUSULMANS
COMME PANTINS DE OBAMA !
Voici quelques semaines, on apprenait, en petites lignes que les "islamistes modérés" allaient obtenir prochainement le soutien des USA.
Puis vint, il y a quelques jours l'annonce de la création d'un parti politique par les Frères Musulmans en Egypte.
Voici maintenant lé réconciliation entre le Fatah de la formoisie laïque et le Hamas de la formoisie aigrie et bigote - financé par le Shin Beth sioniste à ses débuts.... qui, par "miracle" se réconcilient !!!

 L’accord interpalestinien signé mardi au Caire entre le Fatah et le Hamas résistera-t-il aux pressions israélo-américaines ?

Réconciliation : La dynamique d’Al-Tahrir

jeudi 5 mai 2011 - 10h:09
M. Saâdoune - Le Quotidien d’Oran
Netanyahu, le chef du gouvernement de Tel-Aviv, craint que le rapprochement interpalestinien ne débouche sur la constitution d’un État « islamiste ». L’argument israélien ressemble également à celui des racistes sud-africains qui craignaient qu’un accord politique unifiant les forces politiques antiapartheid ne soit le prélude à la formation d’un État « communiste ».
L’épouvantail, pour avoir changé de nature, relève dans tous les cas d’un exercice de propagande qui ne trompe pas grand monde. La perspective d’un gouvernement d’union nationale composé de technocrates et l’organisation d’élections générales dans quelques mois inquiètent les dirigeants israéliens, qui perdent ainsi un levier très efficace pour justifier leur intransigeance et leur refus effectif de négocier.

Nous sommes prévenus : les égalitaristes anti-esclavagistes de l'Islam ont disparu ! Les alliés des ZANJ ont laissé la place aux pantins esclavagistes sunnites et chiites !

mercredi 4 mai 2011

Est-ce un erratum ou un nouveau mensonge des fascistes US :"Placé dans un sac lesté, il a été descendu dans la mer à l'aide d'un pont élévateur du navire." Selon sa fille ;"Oussama Ben Laden aurait été tué plusieurs dizaines de minutes après son interpellation par les militaires américains."

lundi 2 mai 2011

Mort de Ben Laden : Les assassins fascistes de France, d'Argentine et des USA adorent lancer les corps depuis les hélicoptères !!!! Barack Obama est un fasciste barbare !!

 









= = = = = = = = = = =

mercredi 27 août 2008

Oussama Ben Laden, les vrais projets, le maître à penser, les soutiens



Le livre de Peter L Bergen est une mine pour connaître la véritable histoire de Ben Laden et des islamo-fascistes. "Ben Laden l'insaisissable" paru en 2006 chez Michel Lafon 2006 nous donne des extraits de dizaines d'articles et interviews pour connaître les proclamations et revendications de Ben Laden et de ses alliés.

Pour faire connaître les projets de son maître à penser Abdullah Azzam, Oussama Ben Laden finança son magazine Djihad.
Ce magazine diffusé dans 48 pays ne laisse aucun doute sur le projet islamo-fasciste de Azzam et de son disciple milliardaire saoudien Ben Laden.

"Abu Walid Al-Misri est un confident de Ben Laden. Il a écrit une histoire des Arabes qui ont fait le voyage d'Afghanistan pour soutenir le djihad. Voici un extrait d'Afghan Arabs, publié en décembre 2004 par Al-Sharq Al-A wsat.
Le magazine Djihad comptait parmi les projets les plus importants lancés par Azzam. C'était le principal moyen de communication entre les jeunes Arabes de partout et le réseau islamiste. L'édifice intellectuel construit par le docteur Azzar grâce à ce magazine reste le facteur déterminant dans la migration des volontaires arabes, dont la plupart venaient d'Arabie Saoudite, des États du Golfe, du Yémen. Ces volontaires ont voyagé sur les terres du djihad autour du monde.
Extrait d'un article signé d'Abdullah Azzam et paru en février 1987 dans le numéro 27 de Djihad."
Ben Laden l'insaisissable page 70 (Peter L. Bergen Michel Lafon 2006)


"Extrait d'un article signé d'Abdullah Azzam et paru en février 1987 dans le numéro 27 de Djihad.
Grâce soit rendue à Dieu, qu'il soit remercié, qu'Il nous apporte Son aide et Son pardon. Chaque fois qu'est mentionné le mot djihad, on voit surgir et se répandre le péché. Et chaque fois que les musulmans parlent de défendre leurs droits. les médias occidentaux entrent en jeu et diffament le nom des musulmans, et ils les représentent comme des extrémistes et des bêtes.
Les musulmans ont peut-être oublié les guerres qui ont eu lieu au siècle dernier entre la France, l'Angleterre et les autres pays européens. Les musulmans ont peut-être oublié les épreuves de deux guerres mondiales provoquées par l'Occident, qui ont duré vingt-cinq ans, tué cinquante millions de personnes et laissé derrières elles des gens blessés, mutilés, détruits. Ce fut une guerre horrible, basée sur la cupidité et la mesquinerie.
Les musulmans ne savent peut-être pas que la guerre culturelle a été répandue sur eux pour que soit diffamé le nom du djihad, afin que les musulmans apparaissent comme des bandits et des guerriers assoiffés de sang, afin que les musulmans renoncent au djihad ; et c'est ainsi que des histoires ont été créées de toutes pièces sur les assassinats d'otages, pour que les musulmans soient regardés comme des assassins.
L'Amérique est le nouveau maître du monde ou, mieux encore, une nation qui a bâti son empire sur le dos des premiers habitants du pays, les Indiens. On les a anéantis. Maintenant, les Indiens sont moins d'un million. On les a mis dans de petites réserves comme s'ils étaient des pièces de musée. ils vivent dans le Midwest, mais ils s'éclairent avec des lampes à kérosène et non à l'électricité. Or ces gens-là. ces Indiens à la peau rouge, étaient les premiers habitants de l'Amérique. Nous n'avons pas honte de notre religion, ni de l'ordre que nous a donné Dieu.
Nous le disons franchement, sans jouer sur les mots ni la déception. Que ce soit clair:
1. Le djihad est un devoir religieux pour les Oummas, les musulmans de par le monde, destiné à libérer les peuples et à leur offrir la justice islamique et la protection religieuse
2. La religion de Dieu et la religion bénie est celle de toute l'humanité, et nous voulons la répandre aux quatre coins du monde.
3. Le djihad de Dieu signifiera tuer les infidèles au nom de Dieu et brandir le drapeau en Son nom. Et nous ne voulons pas que ce grand djihad se résume à des mots prononcés sur des podiums, ni à des articles publiés dans les journaux. Le djihad n'est accompli selon la volonté de Dieu que si vous combattez l'infidèle avec le sabre, jusqu'à ce qu'il se soumette à l'islam.
Rien ne doit vous empêcher d'accomplir le djihad afghan."
Ben Laden l'insaisissable page 69 (Peter L. Bergen Michel Lafon 2006)
Qu'il soit clair ici que c'est la Terre entière qui est désignée comme cible. Il n'est pas question de secteur privilégié, de terre islamique à reconquérir :la religion de Dieu
"nous voulons la répandre aux quatre coins du monde."
Et il faudra
"tuer tous les infidèles".
Cette stratégie "capitalisto-compatible" est l'exact décalque de la stratégie de Adolf Hitler. Les non musulmans sont les sous-hommes de Ben Laden. Et il veut les exterminer.
Seul la conversion est un échappatoire à la mort. Il est évident, pour autant, que ces larbins du capitalisme oublient les prescriptions du Coran qui seraient susceptibles de fermer les Bourses, fermer les banques, interdire le prêts à intérêts.Leurs maîtres capitalistes qui tiennent les ficelles de ces marionnettes fascistes d'un genre nouveau ne leur permettraient pas. Il suffirait que Ben Laden se souvienne tout à coup de cela et proclame la fermeture du capitalisme pour que les satellites de Bush ou d'Obama, comme par hasard, détecteraient tout à coup sa cache.Pour autant , les "jeunesse hitlériennes", comme modèle, ne sont pas oubliées
"Le magazine Djihad comprend une chronique régulière intitulée " Avec un cadet volontaire ". Le numéro 81, daté d'août 1991, publie cette interview d'un garçon de cinq ans ; elle montre que les militants de Peshawar encourageaient même les plus jeunes à embrasser le djihad.
Question: Comment t'appelles-tu?
Réponse: Saleh.
Q: Quel est ton nom de famille?
R: Sayf Al-Rahman.
Q: Quel est ton pays d'origine?
R: La Palestine.
Q: Quel âge as-tu?
R: Cinq ans.
Q: Vas-tu à l'école?
R : Je vais à l'école Hadana Al-Ansaar et au centre d'apprentissage du glorieux Coran à Peshawar.
Q: Qui aimes-tu?
R: J'aime Dieu et Mahomet, le Messager de Dieu, louange à lui. J'aime aussi ma maman, mon papa et les moudjahidin.
Q: Question facile. Le missile Stinger, on l'utilise contre quelle cible ?
R: Contre les avions
Q: Et les roquettes lance-grenades?
R: Contre les guérilleros
Q: Comment s'appelle l'arme utilisée par les défenseurs?
R: La Kalachnikov !
Q: Quand tu auras tué les communistes infidèles en Afghanistan, que feras-tu?
R: Je veux aller en Palestine avec papa et les moudjahidin pour combattre les juifs infidèles."
Ben Laden l'insaisissable page 72 Peter L. Bergen Michel Lafon 2006 (citant le magazine Djihad financé par Ben Laden numéro 81 aout 1991. Dans la rubrique « Avec un cadet volontaire »
17 ans plus tard, ce malheureux petit garçon, s'il a survécu, a 22 ans. Quel a été son parcours ? Que lui ont-il laissé apprendre ? Sait-il seulement lire ?
L'ont-ils utilisé comme bombe humaine ?
L'exigence de la majorité électorale à 7 ans est à l'exact opposé de ce fascisme musulman : Il est hors de question de faire apprendre quoi que ce soit par coeur à qui que ce soit.
On retrouve ici, sans étonnement, les méthodes pédagogiques de la formoisie, méthodes préconisées par le capitalisme pourrissant : les questions réponses apprises par cœur sont aussi débiles que les poésies apprises par cœurs, que les tables de multiplication apprises par cœur.
Ces méthodes pédagogiques sont le terreau du fascisme. Elles sont les ennemies de l'intelligence. L'exact opposé de l'intelligence critique.
Il n'y a rien de surprenant que ces méthodes se retrouvent de plus en plus dans les programmes scolaires en France.
Que ce soient ces méthodes ou le tapis rouge fait aux force crypto fascistes de l'islam bigot et machiste par le biais du Conseil du culte musulman et autres concessions diverses et variées, on ne peut que constater l'appui international dont bénéficie l'islamo-fascisme de la part du capitalisme international.
La bourgeoisie impérialiste fait semblant de combattre les Taliban en Afghanistan , appuyant un gouvernement Karzaï formé de trafiquants de drogue.
Son but est de fabriquer le maximum de terroristes là-bas.
La bourgeoisie mondiale espère réaliser en Afghanistan ce qu'elle a échoué à faire en Irak : elle espérait que l'occupation de l'Irak incite des Irakiens fanatisé à venir en France et ailleurs organiser des attentats terroristes.
Son plan a échoué.
Les islamo-fascistes eux-mêmes se désolent de l'échec de leurs tentatives d'implantation dans les masses arabes.
Dans les dernières pages de son livre de 2006, Peter L. Bergen nous décrit les regrets des islamo-fascistes.
Même s'il se trompe dans son pronostic sur l'Irak, il nous montre bien l'échec actuel de la stratégie des Ben Ladenistes : L'anticapitalisme reste la césure fondamentale. Ils ne sont pas parvenu à construire une fausse frontière entre islam et reste du monde.

"(..). Le 11 septembre nous aura notamment appris que nous devrions accorder plus d'attention à ce que disent réellement les djihadistes. Et ce qu'ils disent du li septembre, c'est que les attentats ont peut-être été une victoire tactique, mais qu'ils étaient un désastre stratégique en provoquant la perte de l'Afghanistan comme base et en amorçant la campagne des États-Unis pour faire incarcérer les membres des mouvements djihadistes autour du monde. C'est pourquoi les militants islamistes ont été heureux de la décision (le l'administration Bush d'envahir I `Irak. Sans cette guerre, leur mouvement, assailli de l'extérieur et fragmenté en interne, aurait implosé peu ou prou un an après le 11 septembre. Pour l'heure, Ben Laden surfe sur la vague des revers américains en Irak et l'allégeance que lui a prêtée l'insurgé clé irakien, Abu Mussab AI-Zarqaoui en reconnaissant la primauté d'AI-Qaïda dans le mouvement djihadiste. Mais le grand projet de Ben Laden déclencher un choc des civilisations entre l'Occident et le monde musulman - conflit qu'il est convaincu de gagner -, a été un échec.
Al-Zawahiri déplorait dans sa biographie de 2001, Chevaliers sous la bannière du Prophète, que les masses n'aient pas adhéré à Al-Qaïda. Et cela bien que Ben Laden jouisse d'une grande popularité personnelle dans le monde musulman pour s'être dressé contre les États-Unis. Dans un passage cité dans ce chapitre, Zawahiri explique " Le mouvement djihadiste doit se rapprocher des masses. Nous devons gagner leur confiance, leur respect et leur adhésion, " Mais ce ne sera pas possible alors que tout musulman sait que tuer des civils est explicitement interdit par le Coran et qu'Al-Qaïda ne présente aucune vision positive du monde qu'il veut créer, en dehors de vagues références à la restauration du califat. (...)"
Ben Laden l'insaisissable page 472 Peter L. Bergen Michel Lafon 2006


L'échec de Ben Laden est aussi l'échec de la stratégie de l'impérialisme mondial : la bourgeoisie peut craindre à tout instant que s'élève une vague historique contre la classe des exploiteurs, contre la classe des destructeurs de la Terre.
L'échec de Ben Laden est l'échec de la tentative d'imposer aux peuples de la Terre une fausse guerre des civilisations destinée à masquer la lutte des classes.
Les efforts des Bush , Sarkozy et autres marionnettes en Afghanistan pour nous faire avaler leurs couleuvres seraient risibles si la morts d'hommes, de femmes et d'enfants n'était pas le résultat de leur mascarade.
Le seul résultat notable de la stratégie de la bourgeoisie en France est d'avoir imposer l'étoile jaune des femmes : le Tchador, le voile islamique, est le seul point de l'offensive islamo-fasciste que les complices de la fausse guerre aient réussi à marquer en 20 ans.
Il nous reste à renverser cette bourgeoisie pour interrompre définitivement cette fausse guerre des bigots, imposer le suffrage révocable direct et la délégation démocratique pour en finir avec ces imbécillités dignes d'une préhistoire de crétins.




= = = = = = = = = =
Khalid Cheikh Mohammed a été chef militaire et responsable jusqu'à son arrestation en mai 2003 du « Département des opérations extérieures » d'Al-Qaida, ce qui signifie qu'il était le premier responsable des opérations terroristes menées contre l'Occident. Il était considéré par les États-Unis comme terroriste islamiste et numéro 3 d'Al-Qaida et fut surnommé le « cerveau » (al-Mokh) par Oussama ben Laden. Il a reconnu avoir été le responsable opérationnel notamment des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis1,2,3. En novembre 2009, suite à la fermeture de Guantanamo, il passe en jugement avec les cinq autres organisateurs présumés des attentats du 11/94.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire