Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 27 mai 2011

Une réponse détaillée à la non réponse de Fabien Tarby

par Yanick Toutain
27/05/11
15h10 17h11



J'ai donné – avant-hier – une brève réponse à la non-réponse publiée par Fabien Tarby en tant qu'article de son blog.
Réponse publique de sa part après qu'il n'ait JAMAIS validé aucun de mes récents commentaires.
Ni ceux qu'il avait censuré, ni les protestations que j'avais ajoutées en réaction à cette censure.
Si son texte publiait (dimanche 22 mai) ces commentaires – dans un désordre incompréhensible et confusionniste - (mes commentaires censurés), pour autant, ceux-ci ne furent pas validés à la place où ils auraient du apparaître – à l'endroit où je les avais posés.
Etranges procédés.
Je répondis brièvement avant-hier 25 mai – lorsque je revins sur Internet après quelques jours consacrés à la recherche en physique (je reviendrai sur cela).
Voici, aujourd'hui, quelle est ma réponse détaillée à ces « non-réponses ».
Pourquoi répondre à des non-réponses ?
La raison en sera donnée dans le corps de ma
REPONSE DETAILLEE A LA NON REPONSE DE FABIEN TARBY
Je vais, pendant un certain temps encore, parler à mon adversaire dont l'appartenance à l'école matérialiste sera soumise à examen.
Mais à la condition qu'il apprenne rapidement la politesse, la courtoisie. Qui ne sont que les digues empêchant le déferlement rhétorique de la non-gentillesse qui transparait entre ses lignes.



Fabien Tarby : Réponse au premier secrétaire Yanick TOUTAIN par Fabien Tarby:
Yanick Toutain : Je n'apprécie guère ce genre d'humour.
Il est typique de la tradition de haine formoise plus que fréquente dans les rangs de la formoisie politique française en voie de déliquescence à la fois politique mais aussi humaine.
L'ironie de votre introduction contient – je m'adresse aux générations montantes – une sorte d'allusion au titre porté par le criminel formois que fut Joseph Djougachvili Staline. Ce titre est en effet l'abrégé de l'expression « premier secrétaire (du comité central) du parti communiste.
Je le considère comme une insulte et une attaque directe.
Dans la bouche d'un fasciste au service direct de la bourgeoisie – les staliniens formois n'étaient (et ne sont encore) qu'à son service indirect – cette expression serait considérée comme l'accusation de ma prétendue co-responsabilité des millions de morts du goulag stalinien.
Dans les hautes sphères de la haute proto-formoisie (les diplômés en formation dont la prétendu capital humain répétant leur vaut un salaire d'exploiteur (spoliateur) immédiat et la promesse d'un salaire futur égal à plus de 10 fois le PIB mondial moyen), le cynisme est la valeur la plus répandue.
Il faut, en effet, fabriquer les baumes nécessaires à calmer les souffrances de la pathologie consumériste.
L'étudiant des hautes écoles doit tuer l'Innovant en lui et le remplacer par un haut formois malade consumériste. Il doit apprendre à consommer plus de 600 euros par mois tout en se faisant croire qu'il RESTE INTELLIGENT.
Seul le cynisme peut permettre ce grand écart.
Ce cynisme n'est qu'une forme de pathologie de la classe formoise en putréfaction.
Le saboteur de la mine du roman « Germinal » de Zola n'est que la préfiguration de ce cynique formois : la détestation de ce que le crétin croit être le « genre humain » - et qui n'est que la haine contre soi-même du spoliateur formois débutant – est une pré-condition de la survie en tant que membre des classes spoliatrices.
Souvarine : Réfugié nihiliste et anarchiste russe. C'est lui qui commettra l'attentat dans le Voreux. Il qualifie la grève de « bêtise » et préconise de « tout raser et tout reconstruire ». (Germinal sur Wikipédia)
Celui que Zola nous décrivait comme une sorte d'établi venu faire la « leçon » au prolétariat des mines finit par passer à l'acte. Et assassiner ceux qu'il prétendait être venu défendre.
Il en va de même de toute cette aile formoise stalinienne issue des décombres du maoïsme.
Il s'agit de construire un pseudo « humour de connivence » - « 
Réponse au premier secrétaire » - en lieu et place d'un véritable combat politique contre les résidus dégénérés de l'aile droite du maoisme : son aile anti-égalitariste.
Nous verrons plus tard comme Fabien Tarby se positionne par rapport aux mao-stal népalais devenus les laquais de l'impérialisme. Aussi bien au Népal qu'en Haïti où l'armée népalaise compradore apporta le choléra aux victimes de son occupation militaire en tant que larbins de l'ONU.



Fabien Tarby : Vous excuserez d'abord la célérité de ma contre-attaque.
Yanick Toutain : Je cerne mal le contenu de cette phrase. Célérité doit-il être pris dans le sens de « vitesse lente » ?
Entre la 15 avril et le 22 mai.... il s'est écoulé plus d'un mois.
Et mon dernier texte datait de plus de 15 jours..

dimanche 8 mai 2011
Une formoisie anti-matérialiste en putréfaction co-responsable de ce 20° siècle d'obcurantisme, de l'abandon de Newton et de l'oubli de la gnoséologie 1908 de VI Lénine. (un commentaire sur le site de Fabien Tarby à propos de "Lettre ouverte à Mehdi Belhaj Kacem")

Peut-être s'agit-il encore d'une technique de connivence destinée à détecter ceux qui commettraient l'impair d'utiliser « célérité » dans le sens de « vitesse rapide ».
A moins que ce ne soit une nouvelle « blague » par ironie de l'inversion.
L'humour se situerait (!!!) dans la substitution du mot « célérité » au mot « lenteur ».
Cela commence tellement mal que j'avais envisagé de ne même pas répondre !!!

Fabien Tarby : Vos textes, il est vrai, j'ai beau chercher en toute géométrie, même non-euclidienne, ne m'inspirent guère plus.
Yanick Toutain : Que vient dont faire ici la géométrie ?
Que vient faire ici la science de la « mesure » de « géo-Gaïa » la Terre ?
Quel rapport avec notre « débat » ?
Rappelons au lecteur que deux lignes qui ne se croisent jamais sont appelées « parallèles ».
Rappelons que des farfelus du 19° siècle s'amusèrent à inventer une prétendue « géométrie ».
Dans laquelle les « parallèles » n'en étaient plus.
Pas plus que ne sont des triangles les formes à trois côtés tracés sur une boule, ni ne sont des angles les « zones » « limitées » par deux ….. arcs...
Si les selles de chevaux ont une forme, elles ont un volume et une surface …. dans le monde réel !
Et tout cela revient – in fine – à une simple géométrie à trois dimensions d'espace.
Cette idiotie – en tant que structure logique à prétention scientifique – aurait pu rester un jeu dans les archives des élucubrations fantastiques.
Mais les charlatans anti-matérialistes de la clique Einstein donnèrent une aura de prestige à ces « divertissements » inutiles.
Quel rapport entre cela et notre propos initial ?
Je l'ignore !!!



Fabien Tarby : Même et surtout à 3 heures du matin. Je dois être moins malin que vous car je ne vois guère où vous voulez en venir.
Yanick Toutain : Nouvelle technique « rhétorique » à deux balles.
Le mépris du locuteur – du scripteur – se mesure à la quantité d'effort qu'il doit faire pour condescendre (de son arbre ? De son estrade ? De son statut?) à débattre avec le fâcheux.
Le fait de signaler que le seul créneau disponible à l'analyse des textes du fâcheux a pour but de préciser la distance sociale (professorale).
Mais avec une touche de mépris supplémentaire.
En effet, un élève de cinquième voyant un pareil commentaire sur sa feuille « votre devoir est incompréhensible à trois heures du matin » aurait tôt fait de se réjouir du coup de téléphone parental passé au principal du collège :
« si vos enseignants ne disposent que des fins de soirée trop arrosées pour corriger les devoirs des élèves ce sera donc la preuve de la nécessité de renchérir le prix de l'alcool ou de diminuer les salaires des enseignants".
Ou encore ".... de leur fournir le café du matin pour les réveiller à 7 heures de façon à leur permettre une RELECTURE matinale davantage productive pédagogiquement".
Mais Fabien Tarby sait cela.
Il le sait, et son propos insiste précisément sur le fait que relire le matin ce qu'il n'avait pas compris -
surtout à 3 heures du matin- est un « effort » qu'il ne fera pas.
Il indique aux lecteurs – à ses lecteurs – que son interlocuteur est tellement méprisable qu'il ne fera AUCUN effort supplémentaire, à AUCUNE AUTRE HEURE de la journée pour TENTER de comprendre ce qu'il n'a pas compris.
La formoisie est REELLEMENT en voie de PUTREFACTION avancée !!
Même la simple COURTOISIE lui est devenue étrangère !


SI JE NE COMPRENDS PAS FABIEN TARBY A TROIS HEURES DU MATIN
... J'ESSAIE AUX AUTRES HEURES !!!




Fabien Tarby : La vitesse de la lumière, des photons, n'est pas infinie ; mais d'à peu près 300000km/s  ;
Yanick Toutain : Le matérialiste sincère, mais débutant, pourrait se faire piéger à cela.
Pour commencer, nous serions d'accord sur l'absurdité de ce surgissement de la « vitesse » de la lumière.
Cet énoncé est totalement hors sujet.
S'il contient du débat, c'est totalement hors de la volonté consciente de Fabien Tarby.
En effet, le matérialiste débutant trouverait étonnant ce « vitesse » écrit dans des guillemets.
Précisons donc pour ce béotien qui fera aujourd’hui, en quelques minutes, le chemin que je découvris tardivement – à 45 ans passés après des années de crédulité envers les imposteurs einsteinistes.
Résumons : pour nous – matérialistes – la vitesse de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde.
Pour le charlatan relativiste einsteiniste :

« la vitesse de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde. »
Mais, de notre point de vue (scientifique et épistémologique), nous constatons que
« Pour le charlatan relativiste einsteiniste :
« la « vitesse » de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde. » »
La différence – minime en apparence, mais fondamentale – consiste à préciser les guillemets.
En effet, les relativistes ne SAVENT PAS ce que sont les vitesses.
Ils voient la taille du soleil être – en apparence – celle qu'ils voient. Ils en déduisent la prétendue distance entre le Soleil et la Terre.

LES RELATIVISTES NE SAVENT MEME PAS
CE QUE SONT LES DISTANCES
Or, entre le départ des photons depuis le Soleil et leur réception sur la Terre, la Terre ne sera pas restée immobile.
Ce que les crétins relativistes appellent « distance » entre deux corps, ce n'est que la LONGUEUR DU TRAJET PARCOURU PAR LES PHOTONS.
Ils oublient - et méprisent – de prendre en considération la vitesse absolue de la Terre multipliée par les 500 secondes pendant lesquels les photons ont voyagé dans le vide.
Le matérialiste vrai sait que la taille visible du Soleil n'est pas déterminée par la distance Soleil-Terre, mais par la longueur du trajet des photons depuis le Soleil jusqu'à la Terre.
En conséquence de quoi, les crétins relativistes appellent « vitesses » ce qui ne sont que des VARIATIONS DE LONGUEUR DE TRAJETS PARCOURUS PAR LA LUMIERE en fonction du temps.
Et, pour faire bonne mesure, ces charlatans imbéciles se savent même pas faire la différence entre périodes d'émission et période de réception.
Le matérialiste vrai a comme socle conceptuel les thèses rédigées par le jeune Newton – âgé de 23 ans.
Il comprend que les corps occupent des lieux dans l'espace vide.
Qu'ils vont d'un lieu à l'autre.
Pendant un temps objectif.
Et que la vitesse (unique, objective, « absolue «  écrivait le jeune Isaac), c'est simplement le rapport entre cette distance entre deux lieux et le temps écoulé.
Les vitesses relatives ne sont que les mesures de déplacement d'un « endroit » à au autre « endroit » selon le concept (place relative par rapport à au antre corps).

DES « CLOWNS TITRES PROFESSEURS »,
LES POINCARE, LES MACH ….
ET DONC LES EINSTEIN, EDDINGTON et autre
...usurpateur de la « BREVE HISTOIRE DU TEMPS »
Mais alors, quid des vitesses pour les relativistes ?
Rien !
Ces gens ne sont que des solipsistes honteux.
Lénine – le philosophie – leur a fait exploser leurs boursouflures de prétention dans son « Matérialisme et Empiriocriticisme » de 1908.
Il démasquait tous les « clowns titrés professeurs ». comme des disciples secrets et honteux de l’évêque Berkeley.
Entre ceux qui considèrent – comme Engels – que l'alizarine n'avait pas besoin d'observateurs pour exister et ceux qui prétendent que le réel ne serait ( leur insulte favorite) que croyances métaphysiques – le Mach et les Poincaré, véritables maitres de Einstein, il n'existe rien.
Pas de no man's land pour « demi-matérialistes ».
Le monde objectif est ou n'est pas.
Fabien Tarby devra passer par ces fourches caudines.
L'imposture qu'est la prétention des relativistes à croire en une vitesse unique de la lumière quand ils dénient le droit d'exister aux « vitesses absolues » conceptualisées par Isaac Newton apparaîtra socialement à mesure de l'avancée de la révolisaiton mondiale.

Fabien Tarby : et le problème de la physique contemporaine est de concilier Newton, Heisenberg et Einstein en une unité explicative.
Yanick Toutain : Concilier l'eau et le feu ?
Pour Newton, le monde EST. Et donc la science c'est COMPRENDRE L'OEUVRE DE DIEU.
Pour Einstein, la science est une LIBRE INVENTION !
(Je renvoie le lecteur sur mes citations du relativiste à demi-honnête que fut le biographe Philipp Frank lire

lundi 7 février 2011


Robert Paris décide de la conformité de l'héritage de V.I. Lénine. Mais il n'y connait rien. Rien en philosophie ! RIen en gnoséologie ! Il défend les obscurantistes ! Il défend le charlatan Einstein !

extrait

POUR DETRUIRE NEWTON et ses vitesses ABSOLUES...
En décembre, je démasquais les deux clowns et ce qui se jouait derrière
Un de leur thuriféraires, un relativiste partisan de Einstein, successeur de Einstein à Vienne, le principal biographe (avec l'auteur de Créateur et rebelle) de Albert Einstein – Philippe Frank – a la franchise de nous le révéler :



L'idée de Mach que les lois générales de la science sont simples résumés de faits expérimentaux, et l'idée de Poincaré que ce sont libres créations de l'esprit semblent s'opposer diamétralement l'une de l'autre. Mais si 1'on considère les courants intellectuels du dernier quart du 19° siècle, on peut voir qu'elles étaient seulement deux ailes du même mouvement intellectuel, généralement connu sous le nom de mouvement positiviste.» (Einstein, sa vie et son temps P.84 10- MOUVEMENTS POSITIVISTES ET PRAGMATISTES. LE MONDE PHYSIQUE AVANT EINSTEIN)
Nous voilà prévenus.
Mais le même sincère charlatan va plus loin. Il va nous révéler le pot-aux-roses.
Mais, il faut informer le lecteur préalablement. Le clown blanc Frank – escroc au service de l'obscurantisme néo-berkeleyiste, avec un nez rouge de scientifique – va utiliser le vocabulaire de la secte.
Le mot matérialisme est ici remplacé par « métaphysique ». Les philosophes matérialistes sont donc appelés par ces gens là des « métaphysiciens ».
Lénine nous avait prévenu. Quand la métaphysique est – chez les vrais matérialistes la dénonciation de l'absurdité d'un « au-delà » (tel est le sens du préfixe grec « méta »), quand les vrais matérialistes considèrent donc qu'au de là de la matière (phusis = physique= la matière) …. les larbins au service des classes spoliatrices viennent semer la confusion.
Les fascistes hitlériens se disaient « socialistes » et les fascistes staliniens « communistes », les larbins du Vatican venaient au 19° siècle insulter les matérialistes en les traitant de « métaphysiciens ».
)
Quant à Heisenberg, il veut NIER LE DETERMINISME, nier les causalités pour sauverl'occident et son Furher !!

Comment concilier deux charlatans qui nient le déterminisme absolu et l'existence objective du réel avec le géant Newton ?
Objectif absurde !

Fabien Tarby : Et n'est pas, mon cher, d'en revenir à Newton. Expliquez-moi, supplique !
Yanick Toutain : Vous souhaitez comprendre ?
Ou vous souhaitez agiter une absurde banderole « NE PAS REVENIR A NEWTON » ?
Commencez donc par
LIRE LE « DE GRAVITATIONE, LE DE MOTU, LES SCHOLII DES PRINCIPIA »

Avant de traiter de « démodé » ou de « dépassé » un auteur – sans apporter davantage d'arguments..... il faudrait peut-être prendre la PRÉCAUTION d'aller le lire...
Le 21° siècle sera la VICTOIRE DE NEWTON :
connaître NOTRE VITESSE ABSOLUE, notre VITESSE OBJECTIVE dans le VIDE !

Fabien Tarby : D'ailleurs quel rapport avec la politique ? Avez vous de la logorrhée comme d'autres des nausées conceptuelles, ou pire sophistiques.
Yanick Toutain : Comment faire l'âne pour avoir du son et prétendre après que la musique est trop abondante ?
Vous devez choisir – mais, par bonheur, je m'adresse pas SEULEMENT à vous – entre réclamer l'exhaustivité et vous accorder le toupet de tenter de comprendre la science véritable …...comme vous le faites -
surtout à 3 heures du matin -.
Je peux tenter – avec les gens sincères – d'être pédagogue et explicite.
Mais malheur à ceux qui tenteraient d'instrumentaliser ma patience !
La fabrique de missiles conceptuels de Karl Marx, Lénine et Trotsky est aussi la voisine de l'usine à fabriquer des quolibets anti-crétins !
Je ne répéterai pas cet avertissement !

Fabien Tarby : Si vous pouviez expliquer au crétin des Alpes que je suis, en 10 ou 30 thèses, même lacunaires, mais claires et distinctes, où vous voulez en venir , ce serait un bienfait pour mon cerveau.
Yanick Toutain : J'ai tenté de débattre avec suffisamment de professeurs de ce qui s'appelle « philosophie » pour savoir que cet paragraphe est une escroquerie.
Il serait bien plus efficace de FAIRE CITATION, de rédiger ce que Fabien Tarby en comprenait et/ou de DEMANDER EXPLICATION ou APPORTER CONTRADICTION !
Encore misérable et ridicule tentative de « rhétorique » pour Athénien ne possédant même pas un milliardième de ….talent ! (faites la conversion!!)

Fabien Tarby : Un vrai dialogue, que je souhaite, malgré le côté poulet au vinaigre, de ma réponse, pourrait alors nous donner la possibilité d'une réflexion (enfin de mon côté, car tout semble clair du vôtre, dans une belle confusion.)
Yanick Toutain : Tout me semble CLAIR dans ce que j'écris.
Mais tout me semble aussi INCOMPLET.
La raison en est simple : j'ai assez d'ennemis dans la fausse science orthodoxe pour avoir pris la précaution, depuis presque dix années, de ne pas publier ce qui n'était pas ASSEZ CLAIR.
Le moindre doute m'empêchait de mettre en lumière.
Il existe PLUSIEURS DIZAINES DE PISTES DE RECHERCHES, D'HYPOTHESES NON PUBLIEES ou ENONCEES CONDITONNELLEMENT quand bien même j'en aie la totale certitude.
Dans un contexte similaire, Issac Newton ne proclamait pas que la LUMIERE ETAIT LA CAUSE DE LA GRAVITATION NI QUE LES PHOTONS ETAIENT LES BRIQUES DE LA MATIERE.
Même causes, mêmes effets !
Même crétins, mêmes précautions !
Pour autant, comme l'océan – d'ignorances – que contemplait Newton, j'ai moi aussi des milliards de mètres cubes, de litres, de choses à explorer !
Malgré mes convictions philosophiques issues de Wilhelm Reich concernant la biologie – le rôle fondamental de la contraction-dilatation (en relation avec les zigzags de base des atomos et de toutes les briques corpusculaires et de tous les corps constitués), malgré toute une série d'hypothèses possibles, j'ai totalement laissé de côté la biologie matérialiste.
La courbe dialectique que j'avais construite en 1997 (?) (pour découvrir qu'elle était la dérivée de la courbe construite par des partisans de Malthus a – elle-même – pour dérivée une courbe qui est la même que celle qui fut construite dans l'analyse des réflexes musculaires.

Aucun des protocoles expérimentaux destinés à donner la valeur de notre vitesse objective n'a jamais rencontré ni opposant sérieux, ni expérimentateur volontaire.
Il y a des centaines de pistes de recherche.

LE CONCEPT DE TEMPERATURE OBJECTIVE
La vitesse objective remettra en cause TOUT ce que nous savons sur les « températures ».
En effet, les molécules ont une VITESSE OBJECTIVES et donc une agitation moléculaire se produisant DANS LE VIDE A UNE VITESSE OBJECTIVE DANS LE VIDE...
Et donc LE CONCEPT DE TEMPERATURE OBJECTIVE remettra en cause TOUT ce qui a été dit dans le domaine.
Idem en philosophie – où des lois devront être construites.
En complément des trois lois de Friedrich Engels.
Mon manuscrit a disparu dans la benne à ordures du stalino-fasciste Eudes – comme tous mes écrits antérieurs à octobre 2000
Quand des lecteurs honnêtes souhaiteront reprendre ce débat, je tenterai de le réécrire.
Je ne sais pas TOUT.
Je travaille à reconstruire la SUITE DU MARXISME.
Si vous le souhaitez sincèrement, des centaines de pistes sont à étudier.
Les volontaires sont les bienvenus.
Mais tout cela implique – sinon de le lire entièrement – de comprendre et d'être en accord avec l'ouvrage majeur de VI. Lénine « Matérialisme et Empiriocriticisme »

Fabien Tarby :  Une chose pour finir et répondre à votre ignorance : allez sur les sites que j'ai créés
Nessie, revue internationale de philosophie contemporaine ; nessie-philo.com ; et sur Anabase, Anabase-1.com. Vous y trouverez des centaines de pages gratos,et au moins, malgré mes 5 livres publiés, un bon quart de mes écrits.
Yanick Toutain : J'ai trouvé ces textes. J'en ai lu plus de cinq. Je pourrais répondre à deux des vôtres. Mais il serait difficile de rester courtois.
L'usage du mot « matérialisme » y est en effet de l'ordre de l'escroquerie la plus totale. Et je parle même pas des apports qu'il aurait fallu faire depuis 1908.
Je parle simplement de l'ignorance totale que ces textes manifestent de la simple gnoséologie de l'ouvrage de Lénine.
Idem pour l'usage constant de mot mal ou non définis. Confer « politique » ou « psychanalyse ».
Comment débattre avec quelqu'un utilisant les mots comme des auberges espagnoles où le lecteur y apporte son manger.
Rien d'étonnant, ensuite, à des ruptures avec des charlatans MBK qui ont cru pouvoir prétendre être d'accord pour ensuite passer avec armes et bagages du côté des troupes coloniales en partance vers la Libye !!!

Fabien Tarby : Au plaisir de continuer à discuter avec vous de Tout ça.
Yanick Toutain : J'aurai mon commencement de « plaisir » quand il apparaîtra que vous avez – enfin – lu le Lénine 1908 et le jeune Newton.
Et que vous aurez compris – sans forcément être arrivé à un point d'accord – que je suis le SEUL dans ce débat à défendre les THESES du Lénine philosophe et du Newton physicien matérialiste.

Fabien Tarby : Sur votre blog, le mien, ou en privé,pourquoi pas. ?
F.T
fabien.tarby@orange.fr
Yanick Toutain : Je ne débats jamais en privé sur Internet. C'est – à chaque fois – une perte de temps : les lâches protestent ensuite quand on veut mettre en lumière leur hypocrisie et leur duplicité.
Travaillant pour le paysan d'Afrique, je travaille en pleine lumière.
Seuls – contre les fascistes – les domaines de l'organisation doivent parfois ne pas être mis en pleine lumière. Mais cela doit se faire le plus rarement possible, comme en Côte d'Ivoire par exemple.

La procédure est simple : tout commentaire est validé. Et les réponses placées en dessous ou faire l'objet d'un nouvel article donnant le lien vers l'article précédent (page principale et commentaire).
Le critère est le confort du lecteur.
Pour ma part, j'ajouterai le maximum de citations, de mises en couleurs et de liens éclairants.
Ce travail a pour but de préparer la révolisation et donc : quatre révolutions sociales, une révolution pédagogique et une révolution scientifique.


POST SCRIPTUM (3 juin 2011)
Mes commentaires du 25 mai ne sont toujours pas validés !!!

mercredi 25 mai 2011

Une brève réponse aux non réponses de Fabien Tarby (toujours en défense du matérialisme, de la gnoséologie de VI Lénine et de la physique matérialiste de Isaac Newton) 

Je viens de finir de corriger les nombreuses fautes de ce dernier texte !
En RE-maquettant pour faciliter la lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire